Allocation chômage : plus de 900.000 dossiers acceptés jusqu’au 18 avril

0
63

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa a fait état, jeudi à Alger, de l’acceptation jusqu’au 18 avril de plus de 900.000 dossiers, sur un total de 1.501.799 inscrits sur la plateforme électronique, en vue de bénéficier de l’allocation chômage.

Passant en revue l’état et les perspectives du secteur devant la Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle à l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que “sur 1.501.799 inscrits sur la plateforme électronique pour bénéficier de l’allocation chômage, 917.125 dossiers ont été acceptés jusqu’au 18 avril 2022”.

M. Cherfa a rappelé que cette catégorie bénéficiera de la carte Chifa et d’une couverture sociale, annonçant à cette occasion “la distribution, ce jour, de plus de 5.000 cartes Chifa” aux bénéficiaires de l’allocation chômage.

Par ailleurs, pas moins de “186.957 affiliés au dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), ont été intégrés dans des emplois permanents au 15 avril courant “, a-t-il assuré, indiquant que « le nombre des bénéficiaires de l’insertion atteindra bientôt 232.671 travailleurs sur un total de 326.181 jeunes concernés, soit un taux de 71 % ».

Dans le même contexte, le ministre a fait part de la création d’une nomenclature nationale des professions et des emplois, laquelle servira “d’outil de référence” pour organiser le marché du travail et orienter les systèmes de formation en vue de fournir “une main-d’œuvre qualifiée qui répond aux besoins du marché du travail”.

Le secteur de l’emploi veillera à la généralisation de cet outil au reste des secteurs une fois le texte réglementaire afférent, actuellement au niveau du Secrétariat général du gouvernement (SGG), publié dans le journal officiel, a soutenu M. Cherfa.

S’agissant du dossier de l’emploi dans le Sud, le ministre a fait état de la mise en place d’une commission intersectorielle, supervisée par le secteur du Travail, laquelle se charge du traitement « de la problématique de l’emploi dans les wilayas du Sud et de la recherche des solutions pratiques répondant aux aspirations des jeunes demandeurs d’emploi”, soulignant que le secteur envisage de prendre de nouvelles mesures, en coordination et en concertation avec les secteurs concernés, afin de prendre en charge les offres d’emploi.

A ce titre, il a affirmé que le secteur a procédé à la révision de la circulaire interministérielle de 2017, relative aux procédures de sélection et de recrutement de la main d’œuvre, et au renforcement de la formation par l’apprentissage, afin de mettre à jour et rattraper les insuffisances enregistrées.

En ce qui concerne la représentativité syndicale, le ministre a indiqué que son secteur a révisé la circulaire du 19 mai 1999, relative à la représentativité des organisations syndicales pour “identifier le nombre exact d’adhérés au sein de ces organisations, de leurs organismes employeurs et de leur lieu de travail”.

Et d’ajouter que “la prolongation des délais de déclaration des éléments permettant d’apprécier leur représentativité jusqu’au 30 avril 2022 au lieu de la date limite légale du 31 mars de chaque année”, visait à “permettre aux syndicats de s’adapter à ce mode de déclaration électronique”.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here