Arrestation d’un gang armé à Constantine

0
797

Par Amine B. / jeune-independant

Les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de Ali Mendjli ont arrêté cette semaine cinq repris de justice impliqués dans un gang à l’origine de plusieurs actes de violences signalés au niveau de plusieurs quartiers de la nouvelle agglomération.

Deux parmi les mis en cause faisaient l’objet de bulletins de recherche émis par les parties judiciaires et étaient activement recherchés. Des armes à feu, des munitions et plusieurs armes blanches ont été saisies au cours de l’opération policière qualifiée de qualitative.

Agés entre 19 et 40 ans, les mis en cause devront répondre des chefs d’inculpation de constitution et organisation d’un gang de quartier, détention d’armes à feu de 4ème catégorie, possession de munitions réelles de 5ème catégorie sans permis des autorités compétentes, possession d’armes de la sixième catégorie sans justification visant à commettre des actes violents dans le but d’instaurer un climat d’insécurité au sein des quartier résidentiels et d’imposer un contrôle sur les lieux par la violence, actes d’agression visant à causer des préjudice moral et physique à autrui, tout en mettant en danger leur vie et leur sécurité, atteinte aux biens de personnes par l’utilisation de véhicule à moteur pour s’enfuir.

L’opération policière a été déclenchée sur la base d’informations faisant état de l’implication d’un groupe de personnes dans plusieurs affaires d’agression, de bagarres ayant porté  atteinte à l’ordre public et à la sécurité des vies et des biens de citoyens. Les investigations et recoupements de tous les renseignements collectés permettront aux enquêteurs d’identifier et de localiser un véhicule de marque allemande garé dans un des quartiers de la ville nouvelle. L’encerclement des lieux puis l’assaut permettra aux policiers d’arrêter les cinq personnes soupçonnées d’être à l’origine des faits.

La fouille du véhicule a, par la suite, permis aux éléments de la brigade de découvrir un arsenal d’armes. Ainsi, deux armes à feu de fabrication artisanale, des cartouches, 3 sabres de grand format et un couteau de marque Okapi 3 étoiles seront récupérés dans un premier temps. Les mis en cause seront alors conduits au siège de la brigade pour complément d’enquête.

L’interrogatoire auquel ont été soumis les cinq malfrats permettra aux policiers de récupérer deux autres véhicules et un important matériel utilisé dans la fabrication d’armes à feu et d’armes blanches.

L’enquête révèlera aussi que deux parmi les mis en cause étaient sous le coup d’avis de recherche de la justice, l’un faisait l’objet de deux condamnations et le deuxième de douze condamnations judiciaires et était recherché.

Les cinq personnes ont été présentées devant le parquet de la juridiction territorialement compétente. Ils ont été écroués.

Par Amine B. / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here