Athlétisme / Mondiaux 2022 des U20 : l’Algérie réalise un exploit historique en Colombie

0
210

ALGER- La sélection algérienne d’athlétisme a réussi un exploit unique aux Championnats du monde 2022 des moins de vingt ans, clôturés samedi soir à Cali (Colombie), en parvenant, pour la première fois de son histoire, à glaner deux médailles pendant une même édition.

En effet, l’athlétisme algérien n’a que rarement brillé sur le plan mondial chez les jeunes. Il ne comptait d’ailleurs que six médailles à son palmarès avant cette édition 2022, disputée du 1er au 6 août courant en Colombie.

La première de ces médailles était en argent et elle a été remportée par Nour-Eddine Morceli, en 1988, sur 1500 mètres, alors que les cinq autres médailles ont été l’œuvre de Miloud Abaoub (Bronze du 1500 mètres/1996), Baya Rahouli (Or du triple saut/1998), Imad Touil (Or du 1500 mètres/2008), Abderrahmane Annou (Argent du 1500 mètres/2010) et Mohamed Ali Gouaned (Argent du 800 mètres/2021).

Cette fois, et bien qu’elle n’a engagé que douze athlètes à Cali (10 messieurs et 2 dames), l’Algérie a réussi à glaner deux médailles d’argent, respectivement par Ismaïl Benhammouda sur le 10 Kilomètres/Marche, et Haïthem Chenitef sur le 800 mètres.

Mais ce n’est pas tout, car force est de reconnaitre que même s’ils n’ont pas glané de médailles à Cali, les dix autres représentants algériens dans ces Mondiaux 2022 ont réussi des parcours honorables.

Bon nombre d’entre eux a d’ailleurs réussi à atteindre la finale et à y réaliser de bons résultats, comme ce fut le cas avec Abderrahmane Daoud sur le 3000 mètres/steeple et Wissal Harkas sur le triple-saut.

Pourtant, cette dernière relève encore de la catégorie des cadets et c’est ce qui donne encore plus de mérite à sa performance, car elle a réussi à concurrencer des athlètes plus âgées et nettement plus expérimentées.

Des résultats encourageants donc pour l’athlétisme algérien qui enregistre des résultats satisfaisants au cours des derniers mois, y compris chez les seniors, où la nouvelle génération de l’élite nationale, conduite notamment par les demi-fondistes Djamel Sedjati et Slimane Moula laisse présager un avenir radieux.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here