Béjaïa : Opération de la gendarmerie contre la mafia des plages 

0
46

Une opération anti squattage des plages a été menée jeudi dernier par les éléments de la gendarmerie nationale sur les plages de Boulimat et Saket,  situées sur la côte Ouest de Béjaïa.

Quatre squatteurs ont été interpellés et d’important matériel de plages destiné à la location illégale en faveur des baigneurs et estivants arrivant des quatre coins du pays a été saisi. Selon un communiqué de presse de la cellule de communication du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Béjaïa transmis à notre rédaction, «43 parasols, 142 chaises et 22 tables ont été saisies».

L’action de la gendarmerie s’est, également, soldée aussi par la saisie de deux radeaux en plastiques. Le matériel saisi a été mis en fourrière. Cette opération visait à sécuriser les plages et éradiquer ce fléau qui porte atteinte à la quiétude et la tranquillité des estivants. Les mis en cause ont été poursuivi pour «exploitation illégale des plages, exercice d’une activité sur la plage sans autorisation et racket des estivants», entre autres, chefs d’accusation.

Cette opération a, largement, été saluée par les vacanciers et les Béjaouis qui se plaignent quotidiennement du dictat de bandes de jeunes qui squattent ces espaces publics et qui contraignent les baigneurs à débourser 1500 DA la journée dans la location de tables, chaises et parasols. Les baigneurs sont également contraints de payer 200 DA de droit de stationnement.

Dans plusieurs endroits, des vacanciers trouvent beaucoup de difficultés à implanter leurs parasols puisque les plages sont occupées par ses bandes de jeunes dès la matinée, sous prétexte qu’ils détiennent des autorisation d’exploitation alors qu’ils sont sensés louer du matériel seulement pas occuper les plages sans laisser de place aux estivants qui n’en ont pas besoin et qui sont dans leur droit de disposer d’espaces pour eux. 

Par N. Bensalem / jeune-independant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here