Benbouzid « choqué » par l’état du CHU Benbadis de Constantine

0
40

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, n’a guère mâché ses mots ce vendredi devant les autorités constantinoises et les responsables du CHU Dr Benbadis après avoir constaté l’état de délabrement et le laisser-aller dans lesquels se trouvent la majorité des services de cette structure hospitalière, la plus fréquentée dans l’Est du pays.

La virée de Benbouzid s’est toutefois limitée à quelques pavillons dont le service des urgences médicales et chirurgicales.

Au cours de son passage à l’établissement hospitalier, le ministre a toutefois reconnu que la « vétusté de la structure « rend la mission de tout gestionnaire presque impossible»

En effet, l’état des bâtiments composant la structure datant du début du siècle dernier n’offre que peu de possibilités à une éventuelle restauration tant les bâtisses sont devenues quasiment inexploitables.

Le ministre a eu aussi à s’enquérir des préoccupations des professionnels sur place. Il apprendra ainsi que la délégation qui l’accompagnait que les malades sont privés de viande depuis au moins sept mois.

A l’origine de cette affaire, selon des indiscrétions, une affaire douteuse de livraison de l’aliment à l’origine animale à laquelle seraient impliqués d’indélicats fonctionnaires avec la complicité d’un boucher. L’actuel direction aurait mis fin à la transaction liant l’établissement au dit boucher tout en repoussant sine die l’octroi du marché à un nouveau fournisseur.

Le ministre avait entamé sa visite par une virée à L’Hôpital de Didouche Mourad relookée il y a quelques années. Il a insisté dans une déclaration sur place que l’intérêt de ce type de structures de proximité étant justement de desserrer l’étau sur le centre hospitalo-universitaire dont la mission principale s’inscrit essentiellement dans la formation et la recherche scientifique.

« Il est insensé que 70% des malades se dirigent pour se soigner vers les centres hospitalo-universitaires, ces infrastructures sont surtout destinées à la formation, à la recherche scientifique et aux stages pratiques des staffs médicaux », a-t-il dit avant d’ajouter que les structures sanitaires de proximité visent justement à rapprocher le médecin du malade et ainsi desserrer l’étau sur les hôpitaux »

La délégation ministérielle à par ailleurs fait une halte au niveau d’une clinique privée située à El-Khroub ainsi qu’au centre d’accueil Waha pour la prise en charge des malades atteints de cancer.

Un hôpital Mère-Enfant et un hôpital des Urgences pour la ville
En marge de sa visite à Constantine, le ministre de la Santé de la Population et de la réforme hospitalière a tenu à rassurer les habitants de la wilaya que le projet de réalisation d’un nouveau centre hospitalo-universitaire sera bientôt relancé, ceci en sus d’un hôpital Mère-Enfant et un hôpital pour la prise en charge des cas urgents. Qualifiant l’état actuel dans lequel se trouve l’hôpital d’indigne d’une ville comme Constantine, Benbouzid a réitéré au cours d’un point de presse son engagement à doter la ville d’un nouveau CHU, à l’instar d’une dizaine d‘autres wilayas à travers le pays, des projets mis aux tiroirs pour des raisons de financement. Il n’est donc pas écarté que ces projets soient relancés dans les mois voire les semaines à venir.

Le ministre a, en effet, précisé que cette visite prévue de longue date s’inscrit dans le sillage d’un programme tracé par la tutelle et qui vise à s’enquérir des situations dans lesquelles se trouvent les établissements sanitaires publics notamment.

Il ajoutera que « cette visite nous a permis de s’enquérir sur la situation, nous avons pris note et c’est à nous en tant que tutelle de faire les études nécessaires et partant trouver les solutions adéquates ».

Par De Constantine, Amine B. / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here