Chanegriha lance une sérieuse mise en garde aux conspirateurs «Notre riposte sera foudroyante»

0
746
????????????????????????????????????

Les Algériens sont conscients que leur nation «grande de par ses positions immuables, n’a jamais été appréciée, ni elle le sera, par certaines parties conspiratrices».

Le chef d’état-major de l’ANP a mis en garde, à partir du commandement des Forces terrestres, «tous ceux qui s’aventurent à porter atteinte» à l’Algérie, «à son intégrité territoriale, à son unité populaire et à sa souveraineté nationale». Le propos est ferme et le ton ne laisse aucune nuance au fait que «l’Algérie saura, en contrepartie, comment riposter avec force» à n’importe quelle agression. Saïd Chanegriha est on ne peut plus clair dans son discours. Pour lui, la nation «avancera, avec des pas sûrs, dans son glorieux parcours et son noble projet, celui d’être ce qu’elle veut devenir et non ce que l’on veut qu’elle devienne». L’Algérie n’obéira à aucun agenda extérieur et le démontre au quotidien. Maître de leurs destins, les Algériens sont conscients que la nation qu’ils édifient, «grande de par ses positions immuables, n’a jamais été appréciée, ni elle le sera, par certaines parties conspiratrices», affirme le général de corps d’armée.

La campagne de dénigrement dont le pays est l’objet par des forces revanchardes use de chantage et poursuit l’objectif «de déstabilisation et d’épuisement». Ces forces de la haine «ne visent qu’à faire obstacle (aux) potentialités et facteurs de puissance» de l’Algérie. Le constat établi ne fait pas de doute. Les épisodes de guerre de 4e génération dont l’Algérie a été la cible confirme les visées déstabilisatrices. Mais l’Algérie saura faire face parce qu’elle «renferme de véritables potentialités qui lui assurent, en plus de la stabilité et de la prospérité, une place importante sur le plan régional et international», rassure le général de corps d’armée.


Ces potentialités évoquées par Saïd Chanegriha éclairent d’un jour nouveau le véritable enjeu qui «est celui d’ériger des institutions fortes, capables de discerner opportunément les besoins réels de la société, d’orienter et d’organiser sa dynamique naturelle dans l’intérêt national suprême». Tout un programme qu’il va falloir concrétiser dans le quotidien des Algériens.


Une nécessaire cohésion peuple-armée qui existe déjà, mais qui doit s’ancrer dans toute la société pour faire en sorte à ce que les institutions puissent refléter «les spécificités de notre peuple tel qu’il est dans la réalité: inébranlable face aux épreuves, prêt au sacrifice et à relever les plus grands défis de l’heure et du futur». Le combat n’est donc pas simplement militaire.


Il exige aussi une forme d’introspection pour conforter le front intérieur. Mais le général de corps d’armée qui a abordé ces aspects politico-philosophiques s’en tient pour ce qui le concerne à sa responsabilité première.


L’ANP «poursuit l’exécution d’un large et ambitieux programme de modernisation et de renouvellement des capacités de son corps de bataille», souligne-t-il, comme pour révéler que l’institution militaire fait sa part du travail, tout en étant pleinement consciente que «l’Algérie est bien plus qu’un simple territoire géographique, mais constitue une présence civilisationnelle et un pays qui connaît parfaitement ses frontières terrestres et n’a aucune ambition expansionniste». Dans la bouche d’un militaire, ces propos apportent la preuve d’un engagement de tous les instants en faveur d’une nation avec un grand «N».


Mais l’ANP en reste à ses missions constitutionnelles, qui consistent dans la défense du territoire. Pour cela, Chanegriha annonce «un large et ambitieux programme de modernisation et de renouvellement des capacités de son corps de bataille». En ces temps troubles, la puissance de dissuasion de l’armée est une garantie de non- agression.


Et dans ce renouvellement des capacités, l’objectif premier de l’ANP tient dans la réunion des «meilleures conditions d’aptitude et de disponibilité opérationnelle», confirme le chef d’état-major.


L’enjeu est de taille, puisqu’il est question de permettre au corps de bataille «de relever les défis liés à la défense nationale et d’accomplir ses missions de façon exemplaire», affirme Saïd Chanegriha, rassurant ainsi les Algériens sur les capacités de leur armée de défendre l’intégrité de leur territoire et leur souveraineté, acquise au prix de millions de martyrs.

Ikram GHIOUA / lexpressiondz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here