Ciment : L’Algérie en mesure d’exporter 20 millions /tonnes par an

0
1369

En quête d’une diversification de ses ressources l’Algérie peut miser sur l’industrie du ciment. En effet, notre pays « possède de grandes opportunités pour exporter 50% de production excédentaire du ciment, estimée à 20 millions de tonnes/an », a déclaré, jeudi à Alger, le représentant de la LafargeHolcim, Hafid Aouchiche. Pour ce faire, l’Algérie brandir plusieurs arguments dont sa position géographique et géopolitique ainsi que la conjoncture internationale actuelle qui enregistre une forte demande sur le ciment.

Intervenant lors fe cette rencontre-débat initiée par le World trade center-Algiers, Azzedine Asfirane, représentant du Groupe Gica (Groupe industriel des ciments d’Algérie), a quant à lui relevé le problème d’acheminement du ciment vers les ports et le déficit des moyens de chargement pour augmenter le volume d’exportation. En chiffres, argumente-t-il, Gica tablait sur l’exportation, en 2022, de 3 millions de tonnes de ciment. Dans un autre contexte, il a rebondi sur les efforts déployés par les pouvoirs publics et les industriels pour permettre à notre pays de passer, en quelques années, d’un pays importateur de ciment à un pays exportateur.

Pour sa part, Radia Slimani du groupe Logistrans, elle a indiqué que cette société s’emploie à accompagner les différents opérateurs économiques, en mobilisant notamment 150 camions pour exporter divers produits, essentiellement vers le Mali, le  Niger, la Tunisie  et la Mauritanie.

Logitrans avait également aménagé un grand pôle logistique à Tamanrasset destiné aux exportations. Et annonce que les travaux du pôle de Debdeb (Illizi) vont renforcer les échanges commerciaux algéro-libyens sont parachevés et Logitrans attend juste l’autorisation des services compétents pour sa mise en exploitation.

Mohamed Ait S.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here