Constantine Une avocate agressée dans son cabinet

0
275

Une jeune avocate âgée de 32 ans, Manel Bouarra, a été gravement agressée au sien de son bureau, situé à la rue de France, en plein centre-ville de Constantine, par trois individus. La victime a obtenu un certificat d’incapacité de 12 jours et a déposé plainte. Les faits de cette affaire remontent exactement au 1er août. L’agression a été commise par trois individus dont deux étaient cagoulés et portant des gants qui se sont introduits dans son cabinet, tandis que le troisième faisait le guet à l’extérieur.

Ce dernier s’est avéré être une femme qui a été identifiée par l’avocate comme étant l’épouse de l’un de ses clients. Après lui avoir asséné plusieurs coups, les agresseurs la dépouilleront de 155 millions, de ses cachets de travail, sa carte professionnelle, sa carte nationale, sa carte de crédit et autres document. La victime a eu le réflexe d’appeler la police au 15-48 avant de perdre connaissance. À son réveil la police était présente ainsi que les services de la Protection civile qui lui ont procuré les premiers soins. La victime a accepté de nous recevoir malgré son état psychologique pour confirmer que la femme parmi les deux personnes cagoulées n’est pas à son premier fait. Plusieurs plaintes ont été déposées auparavent à son encontre, pour agression verbale, insultes, menaces et injures à plusieurs reprises depuis le mois de mars dernier. Des injures et menaces proférées au sein même du tribunal au vu et au su de tous. Mais rien ne semble arrêter cette femme, regrette la victime qui poursuit «elle est même venue à mon bureau à deux reprises dont une fois avec sa mère».


L’erreur de la victime est d’avoir assuré la défense de l’époux de cette femme lors de sa demande de divorce. La victime qui n’a pas pu retenir ses larmes réclame justice et demande ses droits et sa considération en tant que femme de justice, soulignant qu’elle n’a fait que son travail en défendant son client. Elle souhaite que les plaintes précédentes soient prises en considération et dont l’instruction dure depuis le mois de juin. À noter que la récente plainte sera présentée aujourd’hui même devant la justice. Les agresseurs doivent répondre de plusieurs chefs d’inculpation dont coups et blessures volontaires et vol aggravé.

lexpressiondz / Ikram GHIOUA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here