Coopération Sud-Sud L’Algérie offensive sur les partenariats énergétiques

0
137

L’axe de la coopération énergétique pourrait être un catalyseur pour la concrétisation de la feuille de route du Sommet d’Alger…

L’agenda actuel du ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab semble participer d’une volonté, qui tend à saisir les opportunités à portée de main, en vue de développer de nouveaux axes et filons de partenariat et de coopération entre les pays émergents, notamment ceux arabes et africains.

Il y a quelques jours seulement, Arkab recevait le secrétaire général de l’Union arabe du pétrole, des mines et de la chimie. Un tour d’horizon avait été brossé entre les deux parties, en vue d’étudier les possibilités de développer des partenariats à travers des projets porteurs et structurants. Le ministre de l’Énergie était également attendu, ce vendredi, pour prendre part à la 43e session ordinaire du Conseil des ministres de l’Organisation des producteurs de pétrole africains (Appo). Un espace idoine pour étudier les opportunités conjointes entre les pays africains producteurs de pétrole, à l’ère des bouleversements planétaires, en cours. L’Algérie abritera également le 12e congrès de l’Union des travailleurs arabes du secteur des hydrocarbures les 6 et 7 novembre, en cours, à Skikda, sous le slogan la relance de la coopération arabe, à travers la consécration du dialogue social. L’occasion pour les syndicats arabes, un autre mécanisme agissant pour le renforcement des liens et des relations entre pays arabes, de consacrer leurs efforts, en vue d’une stratégie globale d’échanges et de partenariats au niveau des organisations de la société civile, entre autres préoccupations à aborder.


Il y a quelques jours aussi, toujours dans le même sillage, une délégation des entreprises sénégalaises activant dans le secteur des hydrocarbures, étaient en visite à la Sonatrach, en vue de connaissance de potentialités existantes dans la perspective d’un développement des projets de partenariats bilatéraux. Simultanément avec les préparatifs du Sommet arabe d’Alger, des pourparlers étaient engagés entre les deux compagnies nationales Sonatrach et Sonelgaz, conjointement avec leurs homologues libanaises, en vue d’organiser des rencontres de travail et de prospection des opportunités de coopération. L’axe de la coopération énergétique pourrait s’avérer être un catalyseur prometteur pour la concrétisation de la feuille de route du Sommet d’Alger. L’exemple de la Sonelgaz qui, grâce à son expertise mondiale, a réussi à développer tout un réseau de clientèle au sein du Monde arabe.

Des projets de coopération en Libye et en Mauritanie dans lesquels elle prodigue son savoir-faire au profit des pays arabes et même africains. En vérité, les résolutions du Sommet d’Alger viennent conforter cette vision renouvelée de l’Algérie, dans sa stratégie de nouer les partenariats et les coopérations économiques, commerciales et industrielles avec les pays arabes et africains. L’Algérie n’a pas attendu la tenue du Sommet arabe pour relancer ses relations de coopération bilatérales avec certains pays arabes, disposés à concourir à cette dynamique. Tel le cas du Qatar avec lequel l’Algérie semble développer une relation d’excellence, à travers des programmes de coopération novateurs et porteurs.

Il y a également la Turquie avec laquelle des programmes de coopération ambitieux sont en passe d’être concrétisés sur le terrain. Avec la Tunisie, l’Algérie favorise une entente cordiale et des perspectives ambitieuses de coopération dans le domaine du tourisme, mais aussi dans les domaines de la santé, l’agroalimentaire, l’aviculture et autres. Bien qu’aux prises avec une situation politico-sécuritaire assez tendue, la Libye est également dans le viseur de l’Algérie avec des projets de partenariats diversifiés et des accords bilatéraux déjà passés, notamment dans le domaine de l’énergie, entre autres. Avec la Mauritanie aussi, les exemples ne manquent pas. 

lexpressiondz / Mohamed OUANEZAR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here