Des camionneurs algériens attaqués par un groupe armé au Mali

0
635
Western Saharians are seen on a truck used to shuttle between villages near Bir Lahlou region, 17 October 2005. The separatist Polisario Front in the Western Sahara said 16 October 2005 it had taken in 92 African immigrants, expelled from Morocco and left roaming in the desert in small groups, since last Wednesday. Efforts led by the United Nations and International parts increased over the past weeks, to resolve the Western Sahara issue. AFP PHOTO FAYEZ NURELDINE (Photo by FAYEZ NURELDINE / AFP)

Des camionneurs algériens ont été attaqués dont l’un a été blessé grièvement par un groupe armé dans la nuit de vendredi à samedi au Mali, a indiqué ce samedi 9 juillet le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

L’attaque perpétrée par un groupe composé de quatre individus armés a eu lieu près de la ville de Gao, dans le nord du pays vers 02 h 00 du matin, dans un « campement utilisé par les camionneurs pour se reposer », a ajouté la même source qui n’a pas précisé s’il s’agissait d’un groupe terroriste ou d’une bande armée.

Selon le MAE, les assaillants qui, après avoir « réclamé de l’argent » en vain, ont « recouru à l’utilisation de leurs armes à feu, des kalachnikovs selon les camionneurs. »

« Trois camionneurs algériens ont été blessés, dont un grièvement dans l’attaque. Ils ont été évacués à l’hôpital de Gao où ils ont été pris en charge. Un est déjà sorti de l’hôpital alors que les deux autres sont maintenus à l’hôpital sous contrôle médical. Leurs vies ne sont pas en danger”, poursuite le communiqué .

Le ministère des Affaires étrangères affirme que sur la base des informations disponibles, « aucun pronostic vital n’est engagé ».

« Cet acte criminel n’a pas été revendiqué et est attribué par des habitants de cette ville aux bandes criminelles qui activent dans cette région du Mali », souligne la même source, en précisant que le convoi était composé de « sept camions avec sept chauffeurs engagés par une société algérienne spécialisée dans le transport de marchandises entre les deux pays. »

L’ambassade d’Algérie à Bamako suit de près la situation de ces ressortissants, fait savoir le ministère des Affaires étrangères.

De nombreux groupes armés sévissent dans le Nord du Mali principalement dans la ville de Gao, théâtre de plusieurs attaques contre les civils.

Par S. Ould Brahim / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here