Des tombes de musulmans totalement saccagés en France

0
402

jeune-independant

Plusieurs dizaines de tombes ont été vandalisées au carré musulman du cimetière de Mulhouse dans l’Est de la France suscitant l’indignation de la communauté musulmane dans la région.

L’incident s’est produit samedi dans la nuit lorsque des dizaines de tombes ont été dégradées, avec des pots de fleurs renversés, des plantes arrachés et des ornements déplacés.

Mohammed Korichi est le premier à avoir constaté les dégâts. Ce matin, il se rendait au cimetière où plusieurs de ses proches sont enterrés, quand il a constaté l’immensité des dégâts. “C’était catastrophique. Il y avait des pots de fleurs partout, des petites statues déplacées. Je n’ai pas les mots”, raconte-t-il, très ému.

Après avoir pris la scène en photos, il a appelé la police et des élus pour leur montrer l’ampleur des dégradations. La maire de la ville, Michèle Lutz s’est rendue sur place et a condamné les faits. “On ne peut pas accepter qu’on commette ce genre d’actes”, rappelant cependant qu’aucune tombe n’a été directement touchée.
Sous le choc, une trentaine de personnes de la communauté musulmane s’est réunie au cimetière, notamment pour le nettoyer.

Le Conseil régional du culte musulman (CRCM) d’Alsace a réagi, parlant d’acte “lâche et odieux” et appelant les pouvoirs publics “à tout mettre en œuvre pour appréhender les auteurs de cet acte ignoble et de les traduire devant la justice afin qu’ils répondent de leur macabre méfait”. Une enquête a été ouverte par la police de Mulhouse.

Les réseaux sociaux ainsi que certains médias se sont enflammés en dénonçant la profanation du carré musulman au cimetière de Mulhouse, rue Lefebvre.

Les profanations de cimetières musulmans sont légions en France. Chaque mois de tels actes sont recensés partout en France par l’Observatoire de l’islamophobie.

Des inscriptions xénophobes ou des croix gammées sont souvent taguées sur des stèles et les tombeaux musulmans. 148 tombes du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette ont été recouvertes d’inscriptions injurieuses visant directement l’islam et l’ancienne garde des Sceaux Rachida Dati. Une tête de porc a été pendue à l’une des tombes.

jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here