Deux cadavres de harraga découverts dans un avion d’Air Algérie

0
5048

Les services de sécurité de l’aéroport international d’Alger ont découvert, ce samedi, 4 juin 2022 deux corps sans vie dans la soute d’un avion de la compagnie aérienne nationale Air Algérie stationné sur le tarmac, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Il s’agit des cadavres de deux jeunes frères âgés de 20 et 23 ans, précise la DGSN dans son communiqué, ajoutant que les deux dépouilles ont été retrouvées ce samedi vers 5 heures du matin dans la soute d’un avion d’Air Algérie stationné sur le tarmac de l’aéroport international Houari Boumediène (Alger).

Le parquet près le tribunal de Dar El Beida a ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les causes de ces décès. Il s’agit aussi de comprendre comment les deux jeunes sont parvenus jusqu’au train d’atterrissage d’un avion stationné dans un aéroport fortement surveillé et aux procédures d’accès très strictes.

Les aéroports algériens comptent parmi les plus sûrs au monde grâce aux mesures de sécurité introduites depuis la période de terrorisme dans les années 1990.

La découverte a été faite à bord de l’appareil immatriculé 7T-VJB, un Airbus A330-200 d’Air Algérie en partance pour Barcelone. Les deux frères ont réussi à s’introduire dans le train d’atterrissage de l’appareil clandestinement dans une tentative d’émigration clandestine. Sans nouvelles des deux jeunes hommes, leur frère a donné l’alerte, ce qui a mis les services de sécurité sur la piste.

En effet, le frère a reçu une vidéo des victimes enregistrée depuis leur cache. Selon les mêmes informations, l’avion est immobilisé sur le tarmac de l’aéroport Aussitôt, les services de sécurité, notamment les éléments de la police scientifique, se sont rendus sur les lieux en présence du procureur de la République. 

L’enquête devra établir comment les deux jeunes ont pu se frayer un chemin vers l’intérieur de l’avion malgré toutes les mesures de sécurité  drastiques mises en place à l’aéroport. Ce drame relance plus que jamais la polémique sur la sécurité des infrastructures aéroportuaires en Algérie. 

Pour rappel, un adolescent de 16 ans avait réussi en mars dernier d’embarquer clandestinement à l’aéroport de Constantine sur un avion en partance pour Paris. Il a fait tout le voyage dans la soute à bagages et a pu arriver à destination sain et sauf.

Par Nassim Mecheri / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here