Énergie : l’Algérie envisage-t-elle d’augmenter les livraisons de gaz de 50% vers la France ?

0
1280

L’Algérie envisage d’accroître ses livraisons de gaz à destination de la France, alors que se profile le risque d’un hiver tendu sur la question en raison du conflit en Ukraine. C’est ce qu’a rapporté ce dimanche 28 août le média français Europe1.

Selon les informations d’Europe 1, l’Algérie pourrait bien augmenter ses livraisons de gaz à destination de l’Hexagone à hauteur de 50%.

Aucun accord n’a encore été signé à l’issue de la visite d’Emmanuel Macron. À ce stade, il s’agit d’un engagement oral du côté d’Alger d’où l’absence de confirmation officielle. Des échanges doivent avoir lieu dans les prochaines heures entre Engie et l’Algérie, pour confirmer cet engagement à la hausse et déterminer le volume de cette augmentation, selon la même source.

Lors de sa visite en Algérie, Emmanuel Macron a démenti que la France soit « allée à Canossa » pour quémander du gaz à l’Algérie. « La France dépend peu du gaz dans son mix énergétique, à peu près 20%, et dans cet ensemble, l’Algérie représente 8 à 9%, on n’est pas dans une dynamique où le gaz algérien pourrait changer la donne ».

Même si la question énergétique n’était pas à officiellement à l’ordre du jour du déplacement du président français, Catherine MacGregor, la patronne d’Engie était bien présente et a pu rencontrer le ministre algérien de l’Energie et des mines ainsi que le patron de Sonatrach, le géant algérien de l’exploitation de pétrole et de gaz.

La France emboîte le pas à l’Italie qui a signé un nouvel accord d’importation de gaz avec l’Algérie. La France fait tout pour diversifier ses sources d’approvisionnement craignant un arrêt total des livraisons russes.

Algerie-eco

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here