Explosion de gaz à Bordj Bou Arréridj : Mourad Adjal dégage la responsabilité de Sonelgaz

0
145

En visite à Constantine dans l’après-midi de mercredi dernier, le PDG du groupe Sonelgaz, Mourad Adjal, a dégagé toute responsabilité de ses services dans l’explosion de gaz survenue jeudi 7 avril dernier à Bordj Bou Arréridj. 

Lors d’un point de presse animé au cabinet du wali de Constantine, et en réponse aux questions des journalistes sur les solutions et les mesures prises par Sonelgaz concernant les réalisations sur son réseau afin d’éviter des drames pareils, il a souligné : «Il s’agit d’un sujet épineux, vu que c’est le citoyen qui agresse le réseau en réalisant des constructions sur ce réseau. En ce qui concerne l’explosion de Bordj Bou Arréridj, l’enquête est toujours en cours et, jusqu’à présent, il n’a pas été prouvé que l’incident soit lié au gaz.» Et de renchérir que même l’explosion du gaz ne signifie pas que la responsabilité incombe à Sonelgaz et à ses réalisations.

Le même responsable a rappelé que son secteur est doté d’équipes techniques pour le contrôle et la vérification des réseaux, même à l’intérieur des maisons, gratuitement. Mais cela se fait, selon ses dires, suite à la demande des citoyens.

Pour rappel, l’explosion de gaz survenue dans une maison à la cité du 5 Juillet à Bordj Bou Arréridj et qui a causé la mort de 10 personnes d’une même famille et provoqué des blessures à 16 autres  n’est pas passée sans susciter des réactions de la part des habitants du quartier, qui ont ouvertement accusé les services de Sonelgaz d’être responsables de ce drame.

Dans un autre volet et suite aux questions des journalistes, le PDG du groupe Sonelgaz a affirmé qu’aucune décision n’a été prise jusqu’à présent pour la réalisation du câble sous-marin entre l’Algérie et l’Italie pour approvisionner une partie de l’Europe en énergie électrique. «Nous sommes toujours en phase de discussions avec nos partenaires italiens. Le problème qui se pose n’est pas celui de la réalisation, mais plutôt celui du financement du projet», a-t-il précisé. Pour ce qui est des coupures de l’énergie, Mourad Adjal a promis un été calme. 

Et d’insister : «Nous sommes prêts à 100% pour réussir les Jeux méditerranéens d’Oran. Nous sommes la première entreprise qui a achevé et livré ses travaux.»

Au sujet des difficultés financières du groupe, il dira : «Sonelgaz n’est pas une entreprise défaillante, en dépit de ses créances. Ces dernières ont atteint 160 milliards de dinars fin 2021, avant de diminuer jusqu’à 140 milliards de dinars actuellement. Et d’ici la fin de l’année en cours, nous atteindrons 100 milliards de dinars.» 

Yousra Salem / Elwatan-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here