Gaz : l’Algérie premier fournisseur de l’Espagne en 2021

0
295

L’Algérie est restée le principal fournisseur de gaz à l’Espagne en 2021. En effet, selon les données d’Enagás, durant l’année écoulée, les importations espagnoles de gaz ont atteint 416.685 gigawattheures (GWh). L’Algérie a fourni 42,7% du gaz importé par l’Espagne, soit près de 178.000 GWh, dont 154.565 GWh par gazoduc et 23.425 GWh sous forme de GNL.

Enagás, est la principale société de transport de gaz naturel de l’Espagne et responsable technique du système de gaz espagnol. Selon les données de cette société rapportées par la presse espagnole, le deuxième fournisseur de gaz naturel de l’Espagne en 2021 était les Etats-Unis, dont les importations représentaient 59.870 GWh, soit 14,4% des besoins espagnols, alors que le troisième fournisseur était le Nigeria, avec 47 690 GWh. La Russie est arrivée en quatrième position avec 8,7%, suivie par la France (7,7%), le Qatar (6,3%) et le reste 8,8%.

Selon la même source, en 2021, l’Espagne a importé 52,4% de ses besoins en gaz naturel par gazoduc et 47,6% sous forme de GNL.

Durant le mois de décembre 2021, l’Espagne a importé 31,2% de son gaz via gazoduc et 68,8% sous forme de GNL (Gaz naturel liquéfié) transporté par méthaniers. « 68,8% du gaz naturel que l’Espagne a importé en décembre dernier étaient sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL), c’est-à-dire dans des méthaniers, contre 47,6% au cours du même mois de 2020 », notent les même données d’ Enagás, relayées par les médias espagnols.

Pour rappel, depuis le 1er novembre 2021, l’Algérie n’approvisionne plus l’Espagne en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe dont le contrat est arrivé à échéance le 31 octobre dernier et n’a pas été renouvelé. Le gaz algérien est acheminé vers l’Espagne via le seul gazoduc Medgaz, reliant directement Beni-Saf (Algérie) à Almeria (Espagne).

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a annoncé, il y a quelques jours, la mise en service ce janvier, du 4e turbocompresseur du gazoduc Medgaz, qui assure le transport du gaz algérien vers l’Espagne et le Portugal.

Dans un entretien accordé à la chaîne « Al24News », M. Hakkar a précisé que ce turbocompresseur permettra d’assurer les approvisionnements des marchés espagnol et portugais en gaz algérien conformément aux quantités contractuelles et de répondre aux éventuelles demandes de quantités supplémentaires.

L’Algérie a pu, à travers Sonatrach, honorer tous ses engagements contractuels avec la partie espagnole (10,5 milliards de mètres cubes) via le gazoduc MEDGAZ a lui seul « sans le moindre problème », a indiqué Toufik Hakkar.

Concernant les quantités de gaz supplémentaires, M. Hakkar a fait savoir que les clients espagnols n’ont demandé à ce jour aucune quantité au-delà de celles prévues dans les contrats, mais s’ils le font, « Sonatrach est prête à négocier la quantité, le prix et les modes de transport ».

Les capacités algériennes de liquéfaction sont importantes et peuvent être utilisées pour répondre à toute demande de quantités supplémentaires par l’Espagne, a-t-il soutenu, ajoutant que « vu sa proximité géographique, l’Espagne pourra recevoir sa commande en moins de 24 heures ».

Algerie-eco

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here