Gazoduc Maghreb-Europe : l’Algérie cessera d’approvisionner le Maroc

0
604

Algerie-eco / Ouramdane Mehenni

L’Algérie, qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, cessera de fournir du gaz naturel au Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe à partir du 1er novembre, ont déclaré à l’agence Reuters, trois sources directement au courant du dossier.

Le gazoduc Maghreb-Europe, dont le contrat d’exploitation doit prendre fin le 31 octobre, d’une capacité de 13,5 milliards de mètres cubes relie l’Algérie à l’Espagne. L’Algérie continuera d’approvisionner l’Espagne via le gazoduc sous-marin Medgaz d’une capacité annuelle de 8 milliards de m3 qui ne passe pas par le Maroc, ont indiqué les sources.

En Août dernier, le Maroc s’est dit favorable à la reconduction du contrat du gazoduc Maghreb-Europe. La Directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra a déclaré au quotidien de l’Agence marocaine de presse (MAP), que « la volonté du Maroc de maintenir cette voie d’exportation a été clairement affirmée de manière constante, à tous les niveaux, depuis plus de trois ans ».

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar a déclaré, le 29 juin dernier, que « même en cas de non renouvellement de ce contrat qui prend fin en octobre prochain, l’Algérie pourra fournir l’Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème ».

« Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires en cas de non renouvellement du contrat d’excellence du gazoduc concerné », a assuré le même responsable qui a affirmé auparavant que « l’Algérie pourra fournir l’Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème ».

Lors de sa dernière rencontre avec des représentants de médias nationaux diffusée le 10 octobre en cours, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait déclaré que l’Algérie n’approvisionnera plus l’Espagne en gaz naturel via le gazoduc transitant par le Maroc. « Nous avons convenu avec les amis espagnols de les approvisionner en gaz naturel via le gazoduc Medgaz », avait précisé le président Tebboune. « En cas d’éventuelles pannes, l’approvisionnement se fera à bord de navires algériens », avait-t-il ajouté.

Concernant la poursuite du pompage du gaz algérien au Maroc via l’ancien gazoduc, M. Tebboune avait indiqué qu’«aucune décisions n’a encore été prise à cet effet », soulignant que l’Algérie continuera à pomper le gaz via ce gazoduc jusqu’à la fin du contrat en vigueur, prévue pour le 31 octobre.

Pour rappel, l’Algérie avait rompu ses relations avec le Maroc depuis le 24 août dernier.

Algerie-eco / Ouramdane Mehenni

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here