Gigantesques incendies de forêts dans plusieurs wilayas : Criminelle signature

0
1082

18 wilayas encerclées par 36 feux de forêts en 48h

7 morts à Tizi-Ouzou et Sétif

Trois pyromanes arrêtés à Médéa

 . 1000 sapeurs-pompiers en guerre contre les flammes

L’ANP répond présente de nouveau à l’appel d’assistance aux citoyens lors des catastrophes naturelles et des crises 

Une nuit d’enfer, lundi dans plusieurs wilayas du pays. Des feux de forêts se sont déclenchés dans la soirée causant la mort de 7 personnes à Tizi-Ouzou et Sétif et des pertes dans le couvert végétal notamment, selon la direction de la protection civile (DGPC).  

Près de 36 feux de forêts se sont déclenchés, ces dernières 24h dans 18 wilayas à travers le territoire national, a indiqué mardi, le sous-directeur des statistiques et de l’information à la DGPC, le colonel Farouk Achour à El Moudjahid dont 19 incendies dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

En effet, des feux importants ont enregistrés à Jijel et Bejaia ainsi que d’autres incendies à Sétif, Annaba, Blida, Tébessa, Bouira, Guelma, Khenchla, Boumerdes.

Le bilan est lourd : Sept morts dont six personnes à Tizi-Ouzou et un autre à Sétif .Il s’agit d’une jeune fille âgée de 23 ans victime d’une chute alors qu’elle tentait d’ fuir les flammes et cinq autres âgés entre 28 ans et 65 ans décédés asphyxiés alors qu’ils tentaient de sauver leur bétail dans les écuries situées à l’intérieur des forêts.  L’une des victimes est décédée à l’hôpital, suite de brûlures de 3e degré.

A Sétif , c’est un vieux de 86 ans mort asphyxié et brûlé dans la nuit du lundi alors qu’il voulait préserver ses biens et son écurie au douar Khelafa à Ain Sebt, a indiqué le chargé de communication à la DPC de Sétif . Son corps a été découvert dans la matinée du mardi.

Le Colonel Achour a précisé, que les unités d’intervention de la PC ont enregistré 26 feux importants dont 12 ont été maitrisés. Il a relevé la simultanéité des incendies déclenchés dans plusieurs wilayas et dans des heures précises. » A 19h 30 minutes, nous avons enregistré 31 feux à travers 14 wilayas », relève-t-il. Et d’ajouter, que ces sinistres sont survenus durant la nuit à 2h du matin, un moment, souligne-t-il, où les conditions ne se prêtent nullement à leur naissance. L’officier supérieur a affirmé, que la priorité est au secours des habitants riverains présents à proximité des foyers de feux.

De son côté, le chef du bureau de l’information à la DGPC, le Capitaine Nassim Bernaoui a évoqué les moyens importants engagés dans la lutte contre ces derniers incendies notamment dans la wilaya de Tizi-Ouzou, la plus touchée par les feux . « Les opérations d’extinction des incendies à Tizi-Ouzou se déroulent sous la supervision du DGPC, le Colonel Boualem Boughelaf. Un dispositif composé de 12 colonnes mobiles a été mis en place. Il constitue du renfort de l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beida , des DPC de Boumerdes , Bouira, El Bordj, Médéa, Naâma, El Bayadh , Sétif  et Tizi-Ouzou ainsi que 200 camions anti-incendie .Le dispositif est appuyé par des moyens aériens à savoir deux hélicoptères et un effectif de prés de 1000 sapeurs-pompiers sur le terrain », dit –t-il dans une déclaration à El Moudjahid, sans fournir, pour le moment, un bilan global et définitif. « Il faut du temps pour évaluer, avec précision, l’ensemble des pertes », précise-t-il.

Les unités d’intervention de la protection civile déployées sur le terrain tentent de maitriser ces foyers d’incendies et stopper leur propagation vers des zones habitées, a précisé  le capitaine Bernaoui , mettant l’accent sur l’engagement des sapeurs-pompiers « qui ont sauvé in extrémis l’hôpital de Michelet  qui compte des services de pédiatrie et de maternité », dit-il. Une colonne mobile a été mise en place , la veille à proximité de cette structure hospitalière , dans un cadre préventif et anticipatif.

L’ANP en appui à Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif  et Bejaia   

Six personnes sont décédées et plusieurs blessés parmi les citoyens et éléments de la conservation des forêts dans les feux de forêts qui se déclenchés dans la wilaya de Tizi-Ouzou, indiquent les services de la wilaya de Tizi-Ouzou.

 Plusieurs communes ont été encerclées par les flammes. La DPC de Tizi-Ouzou a enregistré 19 départs de feux importants.  « Les localités touchées sont les communes d’Ait Toudert ,  Akbil Abi Youcef , Ait Yahia, Draa El Mizan, Idjer , Ifigha ,Iflicen », précise la DPC.

Tous les moyens de la protection civile, des forêts, des travaux publics et d’autres secteurs ainsi que les moyens appartenant aux privés appuyés par les renforts dépêchés des wilayas limitrophes sont déployés à travers toutes les communes touchées, assurent les services de la wilaya de Tizi-Ouzou. Une cellule de crise a été installée au siège de la wilaya, qui suit de près l’évolution de la situation. Les APC ont été mobilisés pour maîtriser les feux et prêter main forte aux citoyens qui se sont également mobilisés pour la circonstance, ajoute la même source qui a souligné également l’intervention des éléments de l’ANP au niveau de la commune d’Idjeur avec la participation des citoyens.

Selon la même source, « des renforts sont arrivés de plusieurs wilayas ainsi que deux hélicoptères qui ont été utilisés dans cette opération. Le Wali de Tizi-Ouzou Mahmoud Djamaa s’est rendu sur les lieux, accompagné des membres de la commission de sécurité de wilaya, le directeur de la protection civile et les forêts pour s’enquérir sur l’ampleur des dégâts occasionnés, précisent les services de wilaya ». Les opérations d’intervention se poursuivent en ce moment.

A Médéa, trois pyromanes suspects dans les incendies déclenchés ces dernières 48 h à Médéa, ont été arrêtés. « Il sont soumis à l’enquête préliminaire par les services de la GN », a indiqué le wali de Médéa.

Par ailleurs , l’ANP  a répondu de nouveau présente face à cette catastrophe .Des détachements de l’ANP  ont été dépêchés, dès le déclenchement des incendies lundi dans les wilayas de Tizi-Ouzou, Bejaia, Jijel et Sétif pour éteindre les feux de forêt et évacuer les citoyens sinistrés, a indiqué mardi le MDN , dans un communiqué.

Ces interventions s’inscrivent « dans le cadre de ses missions humanitaires visant à porter aide et assistance aux citoyens lors des catastrophes naturelles et des crises ».

Des détachements de l’ANP ont été dépêchés dès les premières heures du déclenchement des aux côtés des services de la Protection civile, pour éteindre les feux déclarés dans les zones forestières, et évacuer les citoyens sinistrés dans les villages et les localités touchées », précise la même source.

Le MDN a assuré que « tous les moyens humains et matériels ont été mis à disposition, à l’instar d’engins et de bulldozers pour ouvrir les routes aux zones inaccessibles et freiner l’avancement des incendies », conclut le communiqué.

A l’heure où nous mettons sous presse, les opérations d’extinction des feux se poursuivent à Jijel et Tizi-Ouzou , selon la PC.

Neila Benrahal

…………………….

Entretien avec le Colonel Farouk Achour :

« Ce sont des actes vicieux »

Dans cet entretien, le sous-directeur des Statistiques et de l’Information à la DGPC, le Colonel Farouk Achour qualifient les incendies criminels d’actes vicieux. Les auteurs agissent selon un Timing et dans des endroits ciblés.

El Moudjahid : De nombreux feux de forêts importants sont enregistrés ces derniers mois alors que ce n’est pas la période des grands feux. Comment la PC fait face à cette recrudescence ?

Le Colonel Farouk Achour : A chaque fin de saison, nous procédons à une évaluation des bilans et des activités, pour préparer le plan d’action de l’année suivante. Cette année, nous avons repensé totalement le dispositif notamment à travers le redéploiement des moyens humains et matériels. Nous avons dans ce sens, recensé les endroits les plus vulnérables c’est-à-dire à grand risque, parce que nous disposons de capacités d’intervention qui constituent en les colonnes mobiles. Je précise que les colonnes mobiles sont des moyens supplémentaires d’intervention.

Il est important de signaler que lors du déclenchement d’un foyer, ce sont les unités territoriales qui agissent en premier. Elles sont ensuite renforcées par les moyens des unités limitrophes, avant de faire appel aux colonnes mobiles. L’intervention des hélicoptères bombardiers d’eau ne vient qu’en dernier ressort. On dispose cette année de 65 colonnes mobiles dont de nouvelles colonnes et d’autres rénovées .Ce dispositif nous permet d’agir rapidement .Il faut savoir que dans 96% cas de feux de forêts, on arrive à éteindre les incendies dans deux à 3 heures qui suivent.

…. Et qu’en est-il des feux qui durent plusieurs heures ,voire des jours ?

Effectivement, des fois on tombe sur des phénomènes particuliers , quand il s’agit de l’éclosion de plusieurs incendies dans des wilayas séparées de plusieurs kilomètres en même moment  , parfois dans des endroits qui sont vraiment choisis en raison de la difficulté du terrain à savoir la difficulté d’accès à ces lieux qui ne peuvent être visibles que quand les feux prennent de l’ampleur .

Des actes criminels ?

Je qualifie d’actes vicieux, pas seulement criminel. Les auteurs choisissent des moments où il y a canicule et fortes chaleurs et des vents violents. La conjugaison de ces éléments fait en sorte qu’on a facilement l’éclosion carrément de brasiers, mais on essaye à chaque fois de faire dans l’anticipation. On fait face souvent à certaines contraintes dont la difficulté d’accès, le manque de points d’eau pour ravitaillement mais l’accessibilité demeure le souci majeur voire un grand handicap. Nous avons essayé de parer à cette difficulté par le recours aux moyens aériens mais on doit toujours tenir compte de la présence des hameaux et des habitations, notre priorité majeure et la préservation des vies humaines et la protection des villages .

On a tendance à parler trop de moyens engagés dans la lutte contre les feux de forêts …

Il est plus judicieux de parler de l’aménagement de la forêt. IL faut penser à une autre gestion des forêts pour avoir une forêt moins vulnérable à savoir résistante  , et assurer plus d’accessibilité afin de pouvoir intervenir plus rapidement avec moins de dégâts notamment humaines et matériels qui est notre objectif principal. La PC a lancé en ce sens, des actions de sensibilisation avec les comités de villages, une grande volonté mais il faut prendre ce volet de la malveillance.

La gestion de la forêt est un problème multisectoriel .Tout le monde est concerné et beaucoup d’efforts sont déployés chaque année. IL est important aujourd’hui d’impliquer l’université. Les chercheurs doivent contribuer dans cette lutte. Il faut passer à un stade de recherche qui permettra de trouver des outils efficaces.

Les moyens aériens sont de plus en plus utilisés dans les grands feux. La PC va –telle renforcer ses capacités en la matière ?

Les hélicoptères participent à la lutte contre les feux de forêts mais aussi sauvetage des personnes en danger encerclées par les flammes. Les moyens aériens ont été également utilisés dans les opérations de secours et pour les évacuations sanitaires des cas urgents.

Il y a une réflexion de renforcer nos capacités aériennes .Le ministre de l’Intérieur a annoncé à Khenchla, l’acquisition de nouveaux hélicoptères. La DGPC a mis en œuvre un plan de développement des moyens ainsi que le volet de formation des ressources humaines à travers une formation qualificative et spécialisée.

Entretien réalisé par : Neila Benrahal / Elmoudjahid

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here