Hausse des prix de la banane : L’Apoce accuse les importateurs

0
218

Par Assia T. / lalgerieaujourdhui

 Depuis quelques mois, la banane est devenue inaccessible notamment pour les personnes à faible revenu.

Après avoir atteint jusqu’à 1000 DA le kilo durant l’été dernier, les prix de ce fruit exotique tournent autour de 500 DA ces jours-ci. Sur les marchés, une fluctuation de prix remarquable attire l’attention des consommateurs.

Ce fruit apprécié par la majorité des Algériens qui se voient aujourd’hui privés d’en consommer est vendu chez certains à 500 DA le kilo. Chez d’autres commerçants, le kilo coûte jusqu’à 700 DA.

Cette envolée des prix enregistrée également sur certains produits de large consommation est, selon l’Association de protection des consommateurs, «injustifiée».

«Sur l’échelle internationale, aucune augmentation liée aux tarifs des transports ou sur le produit lui-même n’est constatée», a expliqué l’Apoce sur sa page Facebook.

Dans ce sens, l’organisation accuse «les importateurs d’être à l’origine de cette hausse de prix». Elle pointe «un supposé accord horizontal entre les importateurs de la banane».

Dans cette optique, elle attire leur attention «sur le fait que ce genre d’accord conclu ayant pour objectif de faire augmenter les prix est une forme de spéculation».

A l’instar de l’affaire de la qualité de l’or ayant fait dernièrement polémique, l’Association de protection des consommateurs se dit prête à mener une autre bataille.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’Apoce a menacé de «briser» ce genre de pratique en faisant «recours aux moyens légaux».

Cette démarche envisagée par l’Apoce devrait s’ajouter à plusieurs autres entreprises durant l’année écoulée.

En 2022, l’Algérie a fait de la lutte contre le fléau de la spéculation l’une de ses priorités. A l’instar de plusieurs dossiers impliquant des personnes dans des affaires de spéculation qui concernent des produits alimentaires parfois de large consommation, les autorités ont saisi 897 t de bananes durant les 11 premiers mois de 2022.

«Cette quantité a été stockée dans les chambres froides afin de provoquer un manque sur le marché avant de les ressortir, une fois que les prix ont augmenté», expliquait-on.

Par Assia T. / lalgerieaujourdhui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here