Il veut un club plus ambitieux : Belaili peu chaud pour rester à Brest

0
98

A l’affiche ce week-end après son somptueux but marqué samedi face à Monaco, Youcef Belaili va probablement livrer sa dernière rencontre sous les couleurs du Stade Brestois 29 lors de la réception des Girondins de Bordeaux. D’après son proche entourage, conscient qu’il a le potentiel pour évoluer dans un club plus ambitieux en France, Youcef Belaili n’envisage pas de renouveler son contrat qui expire le mois prochain avec le Stade Brestois 29. Il est donc ouvert à toutes les offres des autres clubs de L1.

La grisaille bretonne

Pour justifier sa position de vouloir chercher un autre club en France plutôt que de rester à Brest, d’après notre source, l’aspect financier n’est pas l’unique raison qui le pousse à aller voir ailleurs. Habitué au climat chaud du Qatar et même à Oran quand il séjourne chez lui, « à Brest, il pleut tout le temps et le ciel est souvent gris », dévoile notre source pourquoi, contrairement à ce qu’il laisse croire dans la presse, l’enfant terrible du football algérien n’est pas tout à fait heureux dans sa vie quotidienne en Bretagne. D’ailleurs, après le match de samedi à Monaco, comme l’entraîneur Michel Der Zakarian a accordé un repos de deux jours (reprise ce mardi), Youcef Belaili a voulu profiter de la beauté du paysage de la Principauté pour prolonger son séjour avec des amis, avant de faire un saut le lendemain à Marseille, a-t-on appris.

Sa rencontre avec Zidane   

La photo de Belaili avec la légende du football mondiale était partout dimanche sur les réseaux sociaux. Notre international est apparu fier sur la photo de croiser l’idole de son enfance. Si, au départ, on pensait que cette photo a été prise dans l’un des hôtels de Monaco, renseignements pris, dimanche, le complexe qui est la propriété de Zinedine Zidane à Aix-en-Provence abritait la finale d’un tournoi de sport five (football à cinq), e l’ancien coach du Real Madrid était présent.

Ne s’étant pas installé au bord du terrain ou dans la tribune, Zinedine Zidane, quand il est sur place, suit les rencontres toujours de son bureau situé au 1er étage afin d’éviter les bains de foule et l’hystérie de ses fans. Ainsi, installé confortablement dans son bureau qui a une vue directe sur le terrain, pour le rencontrer, il faudrait d’abord avoir l’autorisation du héros de la finale de la Coupe du monde 1998. Après que l’un des agents de sécurité l’a informé que Belaili souhaiterait prendre une photo avec lui, sans hésiter, Zizou a donné l’ordre de le faire monter dans son bureau. Un geste qui a beaucoup plu à notre international qui serre timidement la main de Zizou qui l’enlaça et lui glissera un petit mot gentil. Un souvenir qui restera impérissable dans l’esprit de Belaili.

Competition

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here