Ils prenaient part aux opérations de sauvetage25 soldats de l’ANP perdent la vie

0
778

N. I. / lesoirdalgerie

La macabre liste des victimes des incendies s’est allongée hier en fin de journée avec la perte de 25 militaires ayant trouvé la mort, alors qu’ils prenaient part aux opérations de sauvetage des populations.


Le ministère de la Défense nationale a confirmé, dans un premier temps, le décès de ces «combattants», qualifiant les incendies de «criminels».
Dans un communiqué rendu public en fin de journée, le MDN a annoncé la triste nouvelle, affirmant que «suite à ces interventions, le ministère de la Défense nationale déplore la perte de 18 combattants, dont un gendarme, relevant d’un détachement du 57e Bataillon léger d’infanterie, stationné à Ichelladhen, et 6 brûlés dont l’état est plus ou moins grave», ajoutant qu’«il est à déplorer sept autres blessés, 4 brûlés en état grave et 4 atteints de brûlures légères, relevant du 4e Bataillon d’infanterie autonome, stationné à Tala-Hamdoun dans la wilaya de Béjaïa en 5e Région militaire, dont l’intervention a permis de sauver 110 citoyens entre hommes, femmes et enfants des flammes».


Le ministère de la Défense a rappelé que tous les moyens humains et matériels avaient été déployés, «dès les premières heures, avec l’intervention des sapeurs-pompiers de la Protection civile et de détachements de l’Armée nationale populaire, particulièrement dans la localité d’Ichelladhen, entre la commune de Aïn-el-Hammam et celle de Larbaâ-Nath-Irathen, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, ainsi qu’à Béjaïa à Tala Hamdoun».

Tout en présentant ses condoléances aux familles des victimes, le MDN a tenu à préciser qu’il restait «mobilisé aux côtés de ses concitoyens jusqu’à l’extinction totale des incendies».


Dans la soirée, c’est le président de la République Abdelmadjid Tebboune, qui, dans un tweet, à travers lequel il a présenté ses condoléances aux familles des soldats victimes, annoncera un nouveau bilan, celui de 25 militaires décédés en participant aux opérations d’extinction des feux à Tizi Ouzou et à Béjaïa : «J’ai appris avec une profonde tristesse et une grande affliction la nouvelle du décès de 25 éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), tombés en martyrs, après avoir sauvé plus d’une centaine de citoyens des flammes dans les monts de Béjaïa et de Tizi Ouzou .»

N. I. / lesoirdalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here