Importation de véhicules: des spécialistes révèlent une date du lancement de l’opération

0
1472

Des experts en industrie automobile prévoient un retard dans le lancement de l’opération d’importation de véhicules neufs en raison de la non-publication des nouveaux amendements introduits dans le cahier des charges.

Dans des déclarations a Echorouk News, des experts ont estimé que les propos de Zeghdar sur le dossier ont tendance a laisser le flou planer d’autant plus qu’il n’a pas communiqué une date pour le lancement de l’opération.

De l’avis des observateurs du marché automobile, l’entrée du premier véhicule neuf sur le marché algérien ne devrait éventuellement pas intervenir avant la fin du premier semestre de l’année en cours.

Si les nouveaux amendements étaient adoptés et des autorisations d’importation étaient délivrées en mars prochain, estiment-ils, les véhicules qui envahiraient a partir de la deuxième moitié de l’actuel exercice le marché national seraient en grande partie de marques européennes.

Importation de véhicules: Zeghdar révèle de nouveaux éléments du dossier

Le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar a affirmé ,lundi, que les modifications opérées dans le nouveau cahier des charges d’importation de véhicules seront rendues publiques prochainement.

Invité au Forum de la Radio algérienne, le ministre de l’Industrie a souligné le dévoilement prochainement des amendements apportés au cahier des charges régissant cette activité.

Soixante-treize (73) dossiers sont déposés par des opérateurs économiques pour l’importation de véhicules, a fait savoir Zeghdar, rappelant qu’ils seront étudiés par une commission spécialisée.

L’orateur a également relevé que 46 recours ont été introduits.

Par ailleurs, il a expliqué que la situation sanitaire a impacté l’opération d’étude de dossiers, affirmant que son département s’emploie a achever le processus de traitement.

Dans un autre sillage, le membre du gouvernement a dit que les prix des véhicules ont enregistré une envolée spectaculaire a travers le monde et cela est lié, a ses yeux, a la hausse des prix de transport, de la matière première et d’assurance.

Sur l’importation de véhicules, le ministre a fait remarquer que des contacts étaient noués avec d’importants industriels et partenaires européens et asiatiques.

Importation de véhicules: les concessionnaires dans l’expectative

Le ministère de l’Industrie procède ,dès ce dimanche 17 janvier 2021, a la remise des agréments provisoires aux concessionnaires automobiles dont les dossiers répondaient aux conditions requises dans le cahier des charges avant de se lancer dans l’importation des véhicules neufs.

Les concessionnaires devraient obtenir ce dimanche des agréments provisoires en prélude d’entreprendre d’autres démarches pour l’obtention d’agréments définitifs leur permettant d’importer des véhicules conformément au «décret exécutif n°20-227 fixant les conditions et les modalités de l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs».

La Commission technique en charge de l’étude et du suivi des dossiers relatifs a l’exercice de l’activité de construction de véhicules a tranché le cas d’un seul dossier portant sur la construction de véhicules touristiques et utilitaires, sur un total de 18 dossiers déposés au niveau du ministère.

«La Commission mise sur pied aux fins d’examen des demandes des opérateurs économiques désirant exercer l’activité de concessionnaires de véhicules neufs, a procédé a l’étude de dix dossiers présentés par les opérateurs, dont neuf relatifs a l’importation des véhicules touristiques et un seul dossier relatif a l’importation de motocycles», a indiqué jeudi dernier le ministère de l’Industrie dans un communiqué.

L’opération d’étude des dossiers des opérateurs économiques pour les deux activités de concessionnaires de véhicules neufs et de construction de véhicules se poursuivra jusqu’a l’étude de tous les dossiers déposés, les deux commissions ayant augmenté leur rythme de travail en tenant des réunions urgentes tout au long de la semaine.

«Les listes relayées comme étant les listes des opérateurs économiques ayant obtenu les agréments sont dénuées de fondement», a précisé le département de Ferhat Aït Ali, rappelant par la même que «la diffusion de ces fausses informations exposent leurs auteurs aux peines prévues par la loi».

Force est de rappeler que les marchés des véhicules d’occasion sont fermés en Algérie depuis l’apparition de la pandémie du Coronavirus.

L’importation des voitures de moins de trois ans, introduite par la loi de finances de 2020, a été « gelée », a annoncé en octobre dernier l’ancien ministre Aït Ali.

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here