Judo / Jeux de la solidarité islamique 2022 : l’argent pour Asselah, le bronze pour Ouallal

0
171

KONYA (Turquie) – La judoka algérienne Sonia Asselah a glané une médaille d’argent aux Jeux de la solidarité islamique actuellement en cours à Konya (Turquie), après sa défaite en finale des plus de 78 kilos, disputée mardi après-midi contre la Turque Kayra Sayit, au moment où sa compatriote Kaouthar Ouallal s’est contentée du bronze chez les moins de 78 kilos, après sa victoire dans « la petite finale » contre la Camerounaise Arrey Sophina Ayuk Otay.

L’Algérie a engagé un total de cinq judokas dans cette deuxième journée de compétition, dont trois messieurs, qui contrairement aux dames ont connu des éliminations relativement précoces.

En effet, Achour Denni a été éliminé dès le premier tour chez les moins de 81 kilos, après sa défaite contre le Bahreïni Askerbii Gerbekov, alors que Lokmane Daroul a été exempté du premier tour chez les moins de 90 kilos, avant d’être éliminé dès son entrée en lice, au deuxième tour, après sa défaite contre le Sénégalais Abderahmane Diao.

Même cas de figure pour Mohamed Sofiane Belrekaâ chez les plus de 100 kilos, qui a été exempté du premier tour, avant d’être éliminé au deuxième tour, après sa défaite contre le Bahreïni Azamat Chotchaev. L’Algérien a reçu une seconde chance au repêchage, mais il a échoué contre l’Azeri Imran Yusifov.

Lundi, lors de la première journée de compétition, la sélection algérienne avait réussi un bien meilleur parcours, puisqu’elle avait glané trois médailles : 1 or, 1 argent et 1 bronze.

La médaille d’or a été l’œuvre de l’expérimentée Belkadi Amina chez les moins de 63 kilos, après sa victoire finale contre la Turque Seyma Ozerler, alors que Yamina Halata s’était contentée de l’argent, après sa défaite en finale des moins de 57 kilos contre Nilufar Ermaganbetova, de l’Ouzbékistan.

De son côté, Imène Rezzoug avait glané le bronze chez les moins de 48 kilos, et c’est le cas de dire qu’elle était revenue de très loin pour remporter cette médaille, car après une élimination précoce dans sa poule, l’Algérienne a dû passer par les repêchages pour monter sur le podium.

Les quatre autres judokas algériens engagés lors de cette première journée de compétition ont été moins chanceux, puisque leurs aventures respectives ont tourné relativement court.

Il s’agit de Billel Yagoubi (-60 kg), Boubekeur Rebahi (-66 kg), et Houd Zourdani (-73 kg) chez les messieurs, ainsi que Faïza Aïssahine (-52 kg) chez les dames.

Yagoubi avait remporté son premier combat contre le Tchadien Ibrahim Issa Chani, avant de s’incliner dans le deuxième, contre Hakberdi Jumayev (Turkménistan). L’Algérien a certes reçu une seconde chance au repêchage, pour aller décrocher éventuellement le bronze, mais il a perdu contre le Kazakh Seilkhan Kanat.

Chez les moins de 66 kilos, Boubekeur Rebahi a commencé par remporter son premier combat contre le Tchadien Oumar Hissein, avant de s’incliner au tour suivant, contre le Bahreïni Ramazan Kodzhakov. Une élimination précoce, qui ne lui a même pas ouvert droit au repêchage.

De son côté, Faïza Aïssahine avait réussi un excellent début de parcours, mais elle a dû finalement se contenter d’une modeste cinquième place, après sa défaite en demi-finale, contre la Marocaine Soumaya Iraoui.

L’Algérienne avait commencé par remporter ses deux premiers combats, respectivement contre la Qatarie Fatena Bu-Qahoss et la Camerounaise Marie Celine Baba Matia, avant de s’incliner dans le combat décisif pour le bronze, contre la Turque Ilayda Merve Kocyigit.

Exempté du premier tour, Houd Zourdani avait fait son entrée en lice directement au deuxième tour, où il a dominé le Sénégalais Serigne Gaye, avant de s’incliner au tour suivant, contre le Turc Uma Demirel. Zourdani a reçu une seconde chance au repêchage, mais il s’est incliné contre l’Azeri Telman Valiyev.

L’Algérie termine donc les épreuves individuelles de ces Jeux de la solidarité islamique avec un total de cinq médailles : 1 or, 2 argent et 2 bronze.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here