Khalida Toumi remise en liberté provisoire

0
128

L’ancienne ministre de la Culture du temps du président défunt Abdelaziz Bouteflika, Khalida Toumi, a retrouvé sa liberté, rapportent ce mercredi 27 juillet plusieurs médias.

Condamnée le 6 juillet dernier par la Cour d’Alger, à 4 ans de prison ferme, l’ancienne ministre « a bénéficié d’une remise en liberté provisoire, après un pourvois en cassation introduit par la défense au niveaude la Cour suprême ».

Ancienne ministre en charge du secteur de la culture (2002-2014), Khalida Toumi est poursuivie pour «abus de fonction, octroi d’indus avantages et dilapidation de deniers publics», lors des manifestations culturelles, en particulier «Tlemcen capitale de la culture islamique» en 2011, le festival panafricain en 2009 et la manifestation « Alger capitale de la culture arabe en 2007 ».

Algerie-eco

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here