La chanteuse Cheba Kheira craque et se lâche complètement

0
1404

Quelques mois après avoir bravé la mer, dans une embarcation pneumatique, pour rejoindre l’autre côté de la méditerranée, Cheba Kheira a complètement craqué et s’est lâchée dans une vidéo publiée sur TikTok. La chanteuse algérienne, apparue en mauvaise posture, raconte qu’elle vit mal son exil forcé et sombre dans la nostalgie.

Cheba Kheira est en proie à un sentiment de retrait, de dépression ou d’anxiété causé par son éloignement de l’Algérie et sa séparation avec son entourage. Elle déclare d’emblée qu’elle se sent lasse et déprimée de sa nouvelle vie en exil.

« Je me suis éloignée de mon pays, mes enfants, ma maison et mon mari », a-t-elle dit avant de fondre en larmes. Et de poursuive : « Je me suis peut-être précipitée, j’étais sous pression… Malgré tout, j’aime mon mari et mes enfants ».

La célèbre chanteuse, qui regrette finalement son choix de tout quitter et de prendre le large, a tenu à s’excuser auprès de « son mari », Ahmed Belhadj dit « Baba », alors qu’elle avait soutenu auparavant avoir « quitté l’Algérie pour le fuir ».

« J’ai été condamnée à tort dans mon pays »
Des sources affirment cependant que Cheba Kheira a choisi l’immigration clandestine pour « fuir la justice de son pays ». En effet, elle a fait l’objet d’une plainte déposée contre elle par une femme qui lui aurait « emprunté de l’argent » et qu’elle « n’a pas remboursé ».

Poursuivie dans deux affaires distinctes pour « fraude et escroquerie » et « atteinte à la liberté des personnes », la célèbre chanteuse avait été condamnée à une année de prison ferme par contumace.

« J’ai été condamnée à tort dans mon pays. On a prononcé une peine d’un an de prison à mon encontre pour quelque chose que je n’ai pas fait », a souligné Cheba Kheira. « On a détruit mon foyer, on m’a séparée de mes enfants et des gens que j’aime », a-t-elle déploré.

Par O. Ismaël / Algerie-expat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here