La FAF répond au communiqué de la Fédération Gambienne

0
117

La fédération Algérienne de Football, vient de pondre un communiqué dans lequel elle répond à son homologue gambienne qui avait appelé à ce que la FAF condamne les déclarations du sélectionneur national, Djamel Belmadi, suite à ses déclarations au sujet de l’arbitre Bakary Gassama «La Fédération a déposé une plainte formelle à la Fédération algérienne de football à ce sujet et a formellement demandé à la FIFA et à la CAF d’ouvrir des enquêtes et des procédures disciplinaires contre l’entraîneur en chef de l’équipe nationale de football d’Algérie M r. Djamel Belmadi pour ses remarques sur un clip vidéo et sur une télévision algérienne.» pouvait-on lire dans le communiqué de la GFF. La réaction de la FAF ne s’est pas faite attendre au lendemain de la note de la Fédération Gambienne. Tout en affirmant que le président Amara s’est entretenu avec le président de la GFF Kaba Bajo, la FAF affirme que les deux hommes ont eu un échange courtois lors duquel l’Algérie a expliqué sa position et affirmé qu’elle était dans son droit d’introduire une réclamation tout en étant en accord afin d’œuvrer pour que la situation s’apaise et ne dépasse pas son cadre sportif.

Voici la réponse de la FAF à la FFG :

Faisant suite à la plainte de la Fédération gambienne de football (FGF), dont la Fédération algérienne de football (FAF) a été destinataire, et à travers laquelle elle exprime ses inquiétudes au sujet de l’arbitre M. Bakary Papa GASSAMA, qui a officié le dernier match des barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA – Qatar 2022 entre l’Algérie et le Cameroun, le 29 mars 2022 à Blida, le Président de la FAF, M. Amara CHARAF-EDDINE a eu un entretien téléphonique avec son homologue gambien, M. Lamin KABA BAJO.

Les deux hommes ont longuement échangé sur ce sujet, où chacun a expliqué sa position vis-à-vis de ce qui s’est passé, notamment la partie algérienne qui a rappelé qu’elle était dans son droit le plus absolu d’introduire une réclamation relative à un arbitrage ayant pesé, selon elle, sur le résultat d’une rencontre aussi importante que celle qualificative à une Coupe du Monde.

A l’issue de leurs discussions, empreintes de courtoisie, les deux présidents se sont promis d’œuvrer chacun de son côté à apaiser la situation et à laisser les choses dans leur contexte strictement réglementaire, tout en préservant les bonnes relations qu’entretiennent depuis toujours les fédérations des deux pays.

Competition

Peut être une image de texte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here