La Fédération algérienne joue un mauvais tour à la FIFA

0
2698

La Fédération algérienne de football (FAF) est sous la menace d’une sanction par la FIFA, dans une affaire d’un joueur international mauritanien qui avait évolué dans le championnat Ligue 1 mobilis, lors de la saison 2019/2020. 

Engagé par le NA Hussein Dey en 2019, l’international mauritanien, Yali Dellahi a saisi la FIFA pour réclamer ses salaires impayés et l’instance du football mondial a sommé le club algérois de payer 3,75 milliards de centimes au joueur. Ainsi, lors du dernier mercato hivernal, la Fédération algérienne avait intervenu et s’est engagée à payer la dette suite au verdict de la FIFA. Le NAHD était à l’époque interdit de recrutement, mais l’engagement de la FAF avait poussé la FIFA à lever l’interdiction du recrutement.

La FAF n’a rien payé !

Mais finalement, la FAF n’a pas respecté son engagement et n’a pas versé le moindre centime au footballeur mauritanien. L’avocat du joueur a donc décidé de relancer la FIFA, ce lundi le 19 juillet pour sanctionner la Fédération algérienne de football (FAF) et le club algérien, le NA Hussein Dey, pour ne pas avoir respecter leur engagement.

« En raison du changement de présidence à la FAF, je fais une dernière relance. La FAF avait pris l’engagement de payer la somme de 33.000.000 DA en règlement de la dette . Aucun paiement n’a été fait malgré plusieurs relances. La FAF se trouve donc désormais débiteur de la dette. Ma requête auprès de la FIFA pour faire condamner la FAF est finalisée. Je peux l’envoyer quand je veux », a déclaré l’avocat français du joueur mauritanien dans une déclaration relayée pour le journaliste algérien, Samir Lamari.

Ghlias.K /Foot-algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here