Lait en sachet : l’augmentation de la marge bénéficiaire des producteurs et distributeurs en débat

0
121

La marge bénéficiaire des producteurs et distributeurs de lait pasteurisé conditionné en sachets, pourrait être revue à la hausse.

En effet, lors de sa réunion hebdomadaire, tenue ce mercredi, au Palais du Gouvernement, présidée par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a présenté «une communication afférente aux modalités de prise en charge des décisions de monsieur le président de la République, prises lors de la réunion du Conseil des ministres du 10 avril 2022, relatives à l’augmentation des marges bénéficiaires des différents intervenants dans la production, la distribution et la commercialisation du lait pasteurisé conditionné en sachets, tout en maintenant le prix de vente au consommateur à 25 da/litre ».

Il a également été examiné « les modalités de mise en œuvre de la nouvelle cartographie de distribution de la poudre de lait et du lait subventionné afin d’améliorer l’approvisionnement de l’ensemble des communes du pays en ce produit ».

L’augmentation de la marge bénéficiaire des producteurs et distributeurs de lait pasteurisé conditionné en sachets, a souvent été revendiquée par ces derniers.

Le président de la Fédération nationale des distributeurs de lait, Farid Oulmi avait mis en avant dernièrement, « la nécessité d’augmenter la marge bénéficiaire du distributeur à 5 DA/sachet, vu les coûts et charges élevés supportés, tout en maintenant le prix règlementé de 25 da/sachet ».

« Il est désormais nécessaire d’augmenter la marge bénéficiaire du distributeur, fixée à 0,90 centimes/sachet depuis 2001 », avait-il en effet plaidé relevant que cette marge ne correspondait pas aux coûts et charges supportés par le distributeur.

Même son de cloche du côté des commerçants, dont certains, ont renoncé à la vente de lait subventionné en sachet en raison de sa « faible marge bénéficiaire », sans parler, des « pertes financières engendrées par les sachets déchirés que les distributeurs refusent de rembourser ».

Y.O / Algeriebrevesnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here