Lakhdaria et Aïn Bessam (Bouira) 30 quintaux de poulets avariés saisis

0
143

À Sour El Ghozlane, c’est une tentative de mettre en vente plus de 170 sacs de semoule impropre à la consommation qui a été déjouée.

Au moment où les préparatifs du mois de jeûne vont bion train à travers les différents secteurs d’activités, concernant en particulier le volet solidarité, afin de réserver les meilleures conditions à l’ensemble des familles, notamment les plus démunies, des spéculateurs et autres fraudeurs sans scrupules continuent d’user de leurs pratiques illégales risquant ainsi de perturber la disponibilité des produits alimentaires sur le marché.

«Ils n’y arriveront sùrement pas» affirment quelques jeunes rencontrés au marché couvert de la ville de Bouira « les services de la répression des fraudes et les services de sécurité confondus sont partout, ces criminels se feront avoir un par un» ajoutent-ils. En effet, malgré les mesures très sévères réservées aux péculateurs, ces derniers osent défier les services de contrôle, mais se trouvent dans l’impasse après chaque tentative.

Durant ces trois derniers jours, selon des déclarations des services compétents, une grosse quantité de blé tendre et de poulets impropres à la consommation à été saisie à Lakhdaria, à Aïn Bessam et à Sour El Ghozlane. Ainsi, la section de répression des fraudes de Lakhdaria, relevant des services de la direction du commerce accompagnée des services de la police, de l’APC et de la direction des services agricoles ont mis la main sur un lot de prés de 270 kg de poulets et plus de 12 kg d’abats de poulets impropres à la consommation «absence totale des normes en vigueur, produit non identifié et non étiqueté, etc.», révèlent les services du commerce. La valeur du lot saisi est estimé à environs dix millions de centimes, et il a été enfoui et détruit au niveau du centre d’enfouissement technique de Lakhdaria précise la même source.


De son côté la sûreté de wilaya de Bouira, selon le commissaire Samir Toutah, chef de service de communication et des relations publiques, un lot important,de 31,8 quintaux de poulet, a été saisi au niveau d’un abattoir industriel privé pour viandes et volaille dans la ville de Aïn Bessam. Le même officier précise que le produit saisi ne répondait nullement aux normes de commercialisation en vigueur «poulets non identifiés, absence d’avis de vétérinaires et égorgés en dehors des heures réglementaires de travail» révèle-t-il, ensuite il a été procédé a sa destruction et enfouissement au niveau du CET de la même ville. Et du coté de la daïra de Sour El Ghozlane, le commissaire S.Toutah fait savoir que la police a surpris à la sortie sud de la ville un camion ayant à bord, 177 sacs de 50kg de blé tendre.

Après contrôle par les services compétents, le blé s’était avérée impropre à la consommation, «donc il a été dirigé pour enfouissement au niveau du CET de la même ville» ajoute-t-il, en précisant bien entendu que pour chaque opération similaire, un dossier judiciaire est établi et les suspects sont présentés aux instances judiciaires compétentes. Enfin, la lutte contre le banditisme et contre toutes autres pratiques criminelles relève de tout un chacun, le civisme veut que le citoyen soit un maillon fort dans la chaine protectrice des personnes et de leurs biens.

lexpressiondz / Idir CHACHOUA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here