L’Algérie s’engage à satisfaire les besoins énergétiques exprimés par Tunis

0
157

AA/Alger/Aksil Ouali

Le ministre algérien de l’Energie et des Mines Mohamed Arkab a réitéré, ce mardi à Alger, l’engagement de l’Algérie à « accompagner et à soutenir l’Etat tunisien » et à « répondre à sa demande en Energie ».

S’exprimant en marge de la réunion de la commission mixte algèro-tunisienne de coopération dans le domaine de l’Energie, à laquelle a pris part son homologue, Neila Nouira Gongi, ministre tunisienne de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a affiché la disposition de l’Algérie à satisfaire la demande du pays voisin.

Selon lui, les autorités algériennes ont demandé à la Tunisie de « déterminer ses besoins énergétiques nécessaires afin de les fournir, pour passer la période estivale dans de meilleures conditions ». A l’occasion de cette réunion, a-t-il indiqué, les deux parties ont signé des conventions de « coopération dans le domaine de l’énergie et des mines, ayant pour but d’échanger des expériences et des connaissances dans les domaines des hydrocarbures, de l’exploitation de l’électricité, des mines, de l’exploitation et de la transformation des phosphates et des énergies renouvelables ».

Selon le ministre algérien, « les deux parties tâcheront de mettre en œuvre ce qui a été convenu sur le terrain dès que possible ». Pour sa part, Neila Nouira Gongi, a souligné que la tenue de la réunion de cette commission mixte « est une opportunité pour réaffirmer la qualité des relations entre les deux pays ». Elle a insisté, dans ce sens, sur « la volonté et la détermination toujours fermes de consolider les relations bilatérales dans le domaine de l’énergie et des mines ».

La ministre tunisienne a réaffirmé aussi le souhait de son pays de «renforcer la coopération dans le domaine de l’électricité en développant et en élargissant la connexion du réseau électrique pour s’étendre jusqu’en Libye ». S’agissant du gaz naturel, la ministre a précisé que « la situation mondiale a compliqué la situation économique de la Tunisie en termes d’approvisionnement du marché local ». Selon elle, « l’Algérie a toujours été un soutien pour aider la Tunisie à surmonter de telles crises ».

Arrivée à Alger depuis lundi, Neila Nouira Gongi a été reçue, ce matin, par le Premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane, comme elle a eu des entretiens avec plusieurs ministres. Lors de sa rencontre avec le ministre délégué chargé de la Micro-entreprise, Nassim Diafat, il a été convenu « d’un projet de création d’un fonds d’investissement commun pour le financement des micro-entreprises ».

Les deux parties se sont également mises d’accord sur « un programme de travail annuel commun qui permettra d’exécuter les différents axes de coopération dans le domaine des micro-entreprises, liés essentiellement à l’échange d’expériences et d’expertise, et à l’accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les zones frontalières des deux pays, à travers des projets communs et l’organisation de manifestations et d’activités économiques dans le domaine de l’entrepreneuriat ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here