Le cinéaste Alexandre Arcady renoue avec ses origines algériennes

0
3878

Le cinéaste français, Alexandre Arcady vient d’achever un film autobiographique tourné dans la capitale algérienne, Alger. Intitulé Le Petit Blond de la Casbah, la long métrage qui sortira dans les salles l’été 2023, raconte l’enfance du réalisateur.

Alexandre Arcady, de son vrai nom Arcady Egry, est né le 17 mars 1947 à Alger d’un père légionnaire de Hongrie, et d’une mère juive d’Algérie originaire de Bordj Bou Arreridj répondant au nom de Driffa Hadjedj. Celui qui devient plus tard un cinéaste de renom, a quitté l’Algérie en 1960 pour s’installer en France à l’image de centaines de pieds noirs algériens.

Le réalisateur n’a cependant jamais nié ses origines algériennes. Il en fait référence souvent dans ses sorties médiatiques et surtout dans ses films. L’une de ses productions cinématographiques porte un titre on ne peut mieux illustratifs. Là-bas… mon pays, sorti en 2003, évoque en effet, les origines algériennes du réalisateur qui a consacré son premier long métrage au même sujet.

“Le Petit Blond de la Casbah” sortira l’été prochain
Le Coup de sirocco sorti en 1779 évoquait l’exil d’une famille de pieds noirs en France. Ce film a connu un franc succès. C’est ce film qui a révélé en outre, le réalisateur au grand public.

Alexandre Arcady vient de récidiver avec un autre film autobiographique. Le Petit Blond de la Casbah qui vient d’être achevé et qui sortira l’été prochain à l’écran, raconte l’enfance le cinéaste qu’il a passé dans l’un des quartiers populaires d’Alger, l’illustre Casbah. Le cinéaste a tenu en effet, à revisiter sa tendre jeunesse et à ressusciter les faits marquants de celle-ci. Le film a été d’ailleurs, tourné dans la capitale algérienne.

“Mon désir, est d’exprimer la profondeur du chagrin lié à la perte de cette terre âpre, violente, mais si infiniment attachante.”, a t-il confie au lancement de son projet. Encore une fois donc, le réalisateur exprime son attachement au pays qui l’a vu naitre et à ses origines algériennes.

C.Arezki / Algerie-expat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here