Le ministre russe de l’agriculture l’a affirmé hier «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»

0
455

Les travaux de cette commission permettront d’ouvrir la voie à de nouveaux projets à même de renforcer la coopération bilatérale.

La coopération bilatérale algéro-russe semble prendre de l’envol, au vu des accords et des projets esquissés à l’horizon, à la faveur de la tenue, hier, de la Xe session de la commission intergouvernementale de coopération économique, commerciale, scientifique et technique entre les deux pays. Présidée conjointement par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelatif Henni et son homologue, le ministre russe Dmitry Patrushev, cette commission tend à déblayer le terrain, en vue de concrétiser les projets de partenariats arrêtés et discutés entre les deux parties.


Dans son allocution d’ouverture, le ministre algérien de l’Agriculture a confié que «l’Algérie attache une importance particulière au renforcement du dialogue politique bilatéral de haut niveau, conformément à la déclaration de partenariat stratégique signée à Moscou en avril 2001». Pour Henni, «les relations algéro-russes, revêtent une dimension et une envergure distinctives et importantes».

Il précisera également que les travaux de la commission ont pour but «d’évaluer le cours de la coopération bilatérale en vigueur et l’état d’avancement des recommandations qui ont été consignées dans le procès-verbal de la session précédente, et identifier de nouvelles mesures pratiques dans divers domaines de coopération».

Tablant sur le maintien de la confiance et l’amitié qui lient les deux peuples algériens et russes, le ministre de l’Agriculture a mis en exergue l’engagement et l’attachement du côté algérien à faire réussir cette coopération bilatérale. En fait, les travaux de la Xe session de la Commission intergouvernementale offre un large éventail d’opportunités de partenariats et de coopération dans le domaine institutionnel et économique, s’étendant à des domaines aussi divers que variés. D’où ce besoin, exprimé par Henni, «de voir cette coopération refléter les capacités et les réelles potentialités des deux pays». Il appellera, de ce fait, à intensifier les projets de partenariat et d’investissement bilatéraux et à élargir les domaines de partenariat dans tous les secteurs. Il s’agit des secteurs de l’agriculture, de l’industrie, de la production pharmaceutique, de l’énergie, mines, ressources en eau, transports, tourisme, enseignement supérieur, recherche scientifique et d’autres encore. Il y a lieu de noter que les experts et professionnels des deux pays ont planché sur les différentes opportunités et potentialités de coopération des deux pays.


Pour sa part, le ministre russe de l’Agriculture Dmitry Patrushev a rappelé les circonstances géopolitiques planétaires particulières et leurs répercussions sur les relations de la communauté mondiale, avant de réitérer l’attachement de son pays à raffermir les relations bilatérales entre les deux pays l’Algérie et la Russie. Il appellera à consolider ces relations dans le cadre de l’action diplomatique bilatérale dans le strict respect et cadre amical entre les deux pays. «Nous visons un partenariat sincère et réel à travers cette action que nous engageons conjointement avec nos homologues algériens… Nous espérons que cette commission donnera un coup de pouce à ce partenariat que nous voulons fructifier au plus haut niveau», dira-t-il.

Et d’espérer que «les recommandations issues de cette commission devront consolider les relations de coopération et de partenariat entre nos deux pays». Pour rappel, cette rencontre «a pour but d’évaluer les travaux entrepris lors de la dernière session écoulée, qui s’est tenue en janvier 2019 à Moscou, ainsi que d’ouvrir la voie à de nouveaux projets de renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays, notamment dans le domaine commercial et énergétique».

lexpressiondz / Mohamed OUANEZAR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here