Le Pen sauvé par un soldat algérien lors de la guerre de l’Indochine

0
818

Mr Jean-Marie Le Pen, l’ex-président FN, Front National, parti d’extrême droite en France, aurait été sauvé d’une mort certaine par un soldat algérien en opération lors de la guerre de l’Indochine en 1953.

Cet ancien engagé de l’armée française du nom de Bouabda Zaidi est âgé aujourd’hui de 93 ans et réside à Ain Azel dans la Wilaya de Sétif. Mr Bouabda qui maitrise encore la langue allemande déclare avoir participé avec les contingents militaires français à la 2e Guerre Mondiale et à la Guerre de l’Indochine avant de rentrer définitivement en Algérie .

Mr Bouabda nous précise qu’il était aux côtés de Jean-Marie Le Pen pendant une année. Lors d’un engagement en Indochine, Le Pen, sous-lieutenant à l’époque, avait été grièvement blessé par l’explosion d’une grenade jetée par les résistants Vietnamiens. C’est à cet instant là que Mr Bouabda se saisit de sa mitrailleuse lourde pour défendre leur position pour éloigner les assaillants. Cette intervention avait permis de dégager le passage pour l’arrivée des secours. Ainsi, Le Pen fut rapidement évacué. Depuis, Mr Bouabda déclare qu’il n’a plus revu son supérieur. « Sans mon intervention, Le Pen aurait laissé sans vie ce jour là en Indochine », ajout-il.

Nabil Foudi / Setif

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here