Le renforcement du rôle de la femme au cœur de tous les programmes nationaux de développement

0
152

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouther Krikou a déclaré, vendredi depuis la Turquie, que la question de la promotion et du renforcement du rôle de la femme en tant que partenaire clé dans les domaines politique et économique occupait une place centrale dans tous les programmes nationaux de développement, a indiqué un communiqué du ministère.

Dans son allocution à l’occasion du 5e Sommet mondial sur la femme et la justice, qui se tient en Turquie en présence du président turc, Recep Tayyip Erdogan, Mme Krikou a mis avant les principaux articles de la Constitution de 2020 consacrés à la protection de la femme et à la promotion de son rôle en tant que « partenaire clé », précisant que l’Algérie adopte le principe d’égalité des genres dans tous les domaines, rompant ainsi avec le système des quotas adopté depuis 2008 dans le domaine politique.

En parallèle, l’Algérie a veillé à « constitutionnaliser l’égalité en matière d’accès au marché du travail, à encourager les femmes à assumer les postes de responsabilité avec ce que cela implique comme droits, dont l’égalité de rémunération, le congé de maternité payé et le droit à la retraite, jusqu’au dernier acquis approuvé par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au profit de la communauté nationale à l’étranger des deux genres ».

La ministre a évoqué également l’aspect relatif à la protection de la femme contre toutes formes de violence, en milieu professionnel ou familial, « la loi permettant aux victimes de bénéficier de structures d’accueil, de systèmes de prise en charge et d’assistance judiciaire, en vertu de l’article 40 de la Constitution ».

L’application sur le terrain du contenu du cadre législatif et légal s’est traduit par « une présence accrue de la femme algérienne dans tous les domaines », d’autant que celle-ci brigue des postes de responsabilité au sein de nombreux ministères et instances nationales et judiciaires, et même dans les rangs de l’Armée nationale populaire (ANP), a précisé Mme Krikou, soulignant que la femme algérienne a également bénéficié de divers programmes économiques en tant que « partenaire clé dans le développement national ».

Citant quelques statistiques à ce propos, la ministre a indiqué que le taux des étudiantes diplômées chaque année de l’université s’élevait à près de 65%.

Par ailleurs, Mme Krikou a mis en avant les acquis réalisés par la femme au niveau local, relevant, à ce propos, que « l’ambition du ministère de promouvoir la créativité de la femme algérienne revêt une dimension internationale, car étant pleinement convaincue de son talent et de son savoir-faire ».

Saluant, par la même occasion, les femmes militantes et éminentes à travers le monde, Mme Krikou a mis en exergue l’importance de la paix et de la sécurité dans la réalisation du développement et l’instauration de la justice, dans le cadre de la résolution onusienne 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, a conclut le communiqué.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here