Le terrorisme routier sévit toujours 7 victimes en 2 heures!

0
152

La fréquence des accidents de la route est toujours inquiétante. Pas un jour ne passe sans que l’on dénombre des morts sur nos routes. Les personnes blessées se comptent par dizaines.

Les accidents de la circulation connaissent une hausse alarmante.


10 personnes sont décédées et 158 autres ont été blessées dans des accidents, survenus à travers plusieurs wilayas du pays durant ces dernières 24 heures. C’est ce qu’indique le dernier communiqué établi par la Protection civile. Il ressort dudit document que sept personnes ont perdu la vie dans des accidents survenus en moins de deux heures.


La wilaya de Tamanrasset déplore le bilan le plus lourd, avec cinq victime décédées, suite au dérapage et au renversement d’un véhicule utilitaire. Cette catastrophe a eu lieu au niveau de le Route nationale (RN-1),à 150 km au sud de Tamanrasset, aux alentours de 20 h.
Le terrible accident a coûté la vie à tous les passagers qui se trouvaient à bord.


«Les victimes sont âgées entre 24 et 35 ans», a précisé la même source. «Les corps des victimes on été transférés à la morgue de l’hôpital de Tamanrasset», a ajouté le dernier communiqué de la Protection civile.


D’autres passagers ignoraient qu’ils avaient, eux également, rendez-vous avec la mort, à Aïn Témouchent.
Deux personnes sont décédées, suite à une collision de plein fouet entre un véhicule utilitaire et un bus de type Master sur la RN N°22, reliant Aïn Témouchent à Tlemcen, aux environs de 18 h.


Quatre autres passagers à bord des deux véhicules dont deux se trouvant dans un état critique, ont été blessées dans le même accident.
Un drame de plus qui, faut-il le noter, interpelle les consciences sur les conséquences du non-respect du Code de la route, sachant qu’un tel accident ne peut se produire sur une route à double sens.


Pourtant, le Code de la route est clair: ce genre d’infractions est sévèrement puni par la loi. L’inconscience au volant reste la cause principale des accidents, qui endeuillent des milliers de familles chaque année.
Il y a lieu de noter par ailleurs, que le bilan des morts aurait pu être plus conséquent.


Un conducteur d’autobus privé avait, dans la matinée de samedi dernier, pris la fuite à Sétif, à la cité Yahiaoui, au centre-ville après avoir fauché un enfant de 6 ans.


Le chérubin a été transporté à l’hôpital de la ville et une enquête a été aussitôt ouverte par les services de sécurité pour trouver l’auteur.
Le comportement irresponsable d’un autre chauffard a mis une vingtaine de personnes en danger, à Batna.
Un car privé a dérapé en début d’après-midi de samedi dernier et a fini sa course dans un ravin à la commune d’Oued Chaâba.
Six personnes ont été blessées suite au renversement», affirme un communiqué rendu public par la Gendarmerie nationale via sa page facebook «Tariki». 

lexpressiondz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here