Les deux pilotes d’un vol Ethiopian Airlines s’endorment aux commandes et ratent l’aéroport

0
444

Lorsque l’avion a dépassé son itinéraire initialement prévu, une alarme s’est déclenchée, réveillant les deux pilotes. Après 25 minutes de manœuvres, ils se sont finalement posés sans encombre.
L’incident a eu lieu à bord d’un Boeing 737-800 d’Ethiopian Airlines en route de Khartoum, au Soudan, à Addis-Abeba, en Éthiophie, rapporte CNN. Selon un rapport du site d’information sur l’aviation Aviation Herald, les deux pilotes du vol se seraient endormis aux commandes.

Au moment où l’avion devait normalement entamer sa descente vers l’aéroport d’Addis-Abeba, le service de contrôle du trafic aérien n’a pas réussi à joindre l’équipage malgré plusieurs tentatives de contact. L’avion a alors dépassé la piste d’atterrissage.

Les pilotes suspendus pour une enquête
L’avion volait en pilotage automatique à plus de 11.000 mètres d’altitude. Lorsqu’il a finalement dépassé son itinéraire initialement prévu, une alarme s’est déclenchée, réveillant les deux pilotes.

Par la suite, l’avion a commencé ses manœuvres pour entamer sa descente. Après 25 minutes, l’avion d’Ethiopian Airlines s’est finalement posé sans encombre sur la piste de l’aéroport d’arrivée. Sur Twitter, Alex Mancheras, spécialiste de l’aviation, a repéré la trajectoire de l’avion au-dessus d’Addis-Abeba.

« Nous avons reçu un rapport qui indique que le vol numéro ET343 d’Ethiopian en route de Khartoum à Addis Abeba a temporairement perdu la communication avec le contrôle du trafic aérien d’Addis Abeba le 15 août 2022 », écrit Ethiopian Airlines dans un communiqué.

La compagnie précise également que l’équipage concerné a été suspendu en attendant les résultats d’une enquête.

La fatigue des pilotes pointée du doigt
Si cet incident s’est bien terminé, il met en lumière le problème de la fatigue des pilotes. En effet, Alex Macheras a exprimé sur Twitter son choc face à cet « incident profondément préoccupant », qui, selon lui, pourrait être le résultat de l’épuisement des pilotes.

Jets privés: Julien Bayou renouvelle son appel à interdire ces « vols caprices »

« La fatigue des pilotes n’a rien de nouveau et continue de représenter l’une des menaces les plus importantes pour la sécurité aérienne – au niveau international », a-t-il tweeté.

Salomé Robles / bfmtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here