Les exportations françaises vers l’Algérie enregistrent un déficit de plus de 500 millions d’euros

0
878

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et la France marquent un tournant significatif. Les exportations algériennes depuis la France, sont en net recul en ce début d’année.

En effet, selon les statistiques des Douanes françaises, les exportations françaises vers l’Algérie ont reculé de 19 % durant le premier trimestre 2022, par rapport au premier trimestre 2021. Ils ont atteint 807 millions d’euros.

Ce recul « se traduit mécaniquement par une dégradation du solde commercial de la France avec l’Algérie, qui passe d’un excédent de 156 millions d’euros au premier trimestre 2021, à un déficit de 519 millions d’euros au premier trimestre 2022 », explique la même source.

Les principaux produits d’exportations françaises vers l’Algérie qui marquent ce recul, sont principalement composés de produits agricoles. Ces derniers ont enregistré un recul de 58 %, soit 87 millions d’euros. Aussi, les équipements mécaniques qui ont également baissés de 26 %, soit 174 millions d’euros, ainsi que les matériels de transport qui ont reculé de 9 %, soit 170 millions d’euros.

En revanche, les produits chimiques et les matières plastiques, ont par contre, progressés durant le premier trimestre de l’année en cours. Ils enregistrent une augmentation de 64 % pour les produits chimiques, soit 45 millions d’euros, et 29 % pour le plastique, soit 31 millions d’euros.

Les achats français d’Algérie augmentent de 62 %

Par ailleurs, achats français à partir d’Algérie ont, quant à eux, progressés en valeur, de 62 %, soit 1,3 milliard d’euros au premier trimestre de l’année en cours, par rapport au premier trimestre 2021.

Les importations françaises de biens algériens restent dominées à 88 % d’hydrocarbures, avec une hausse de 87%, soit 986 millions d’euros. Une augmentation principalement portée par l’effet prix.

Selon les données des services des Douanes françaises, les ventes en France de pétrole algérien progressent de 46 % au premier trimestre 2022, s’élevant à 507 millions d’euros. Celles de gaz naturel augmentent de 168 %, soit 482 millions d’euros. En revanche, un recul de 21% est enregistré pour les importations françaises de produits pétroliers raffinés algériens, soit 188 millions d’euros.

Nabil Mansouri / maghrebemergent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here