Les noms et visages des seize enfants palestiniens tués par Israël

0
300

Au moins 45 Palestiniens ont été tués et plus de 360 blessés dans les frappes israéliennes qui se sont abattues, sans discontinuer, sur la bande de Ghaza pendant trois jours terribles.


Seize mineurs, dont de très jeunes enfants, figurent parmi les 45 victimes palestiniennes de ces bombardements meurtriers, entre le 5 et le 7 août 2022.


Ces seize jeunes palestiniens voulaient juste vivre un bel été. Ces enfants, comme tous les autres enfants du monde, prévoyaient de jouer au foot, d’aller à la plage ou en colonies de vacances. Mais au cours de ces trois jours tragiques, les forces israéliennes ont fait de leur été ensoleillé un enfer, en faisant à nouveau pleuvoir leurs bombes assassines sur la bande de Gaza sous blocus.


« Il n’y a pas de zone sûre dans la bande de Gaza pour les enfants palestiniens et leurs familles. Ils sont les plus touchés par les offensives militaires répétées d’Israël », a vivement déploré Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme Responsabilité de l’ONG Defence for Children International – Palestine (DCIP), dans un communiqué. Si un cessez-le-feu est entré en vigueur dimanche soir, à la suite d’un accord négocié par l’Egypte, les Palestiniens, dont les familles ont été une fois encore décimées, pleurent les nombreux morts civils de cette énième offensive dévastatrice.


L’armée israélienne, avec le cynisme qui la caractérise, prétend que certaines pertes civiles sont dues à des tirs de roquettes ratés, sans pour autant fournir de preuves tangibles, ayant fait l’objet d’une vérification indépendante. Le ministère palestinien de la Santé, pour sa part, affirme catégoriquement que toutes les victimes, y compris les seize mineurs, ont perdu la vie sous les bombes israéliennes.

Rédaction LNR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here