L’importation automobile, la santé, la qualité de l’enseignement : ce qu’il faut retenir des déclarations de Benabderrahmane

0
268

Algérie – Le premier ministre Aïmene Benabderrahmane a tenu une rencontre jeudi avec les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN). Lors de laquelle il a évoqué différents dossiers, dans le cadre du débat autour de la Déclaration de politique générale du gouvernement. Il s’est notamment prononcé sur plusieurs questions relatives au quotidien des citoyens.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a annoncé, aujourd’hui, la tenue de rencontres périodiques entre les députés et le Premier ministre, les membres du gouvernement et les walis, conformément à l’engagement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant à asseoir les bases de l’approche participative.

Répondant aux interrogations des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), Benabderrahmane a précisé qu’”une rencontre entre le Premier ministre et les présidents des groupes parlementaires sera tenue au moins deux fois par an au titre de la concertation et de l’échange de vues concernant différents dossiers”.

Le Premier ministre a indiqué “n’avoir relevé aucune divergence entre le gouvernement et les députés sur l’objectif suprême : la stabilité et le développement de l’Algérie”. Ajoutant que “tout en partageant le sentiment sur les occasions manquées pour le pays du fait de certaines personnes, mais tous s’accordent sur les objectifs de la nouvelle Algérie dont nous rêvions comme stipulé dans le programme du président de la République,  Abdelmadjid Tebboune”, a soutenu Benabderrahmane.

Benabderrahmane s’adressant aux députés : “critiquer le Gouvernement, mais…”

Il a affirmé, dans ce cadre, que “les réalisations accomplies en une année n’ont pas été chose aisée en raison d’une conjoncture sanitaire difficile, des conditions économiques complexes, une résistance au changement, et des mentalités rétrogrades qui ne sont pas au diapason des nouvelles approches”.

Benabderrahmane a, en outre, appelé les députés à “critiquer le Gouvernement, sans toutefois oublier ces cumulus”.

“Grâce à la volonté du Président de la République, plusieurs pas ont été franchis pour recouvrer les équilibres macroéconomiques, sans aller vers l’endettement extérieur, par souci de préserver l’indépendance de la décision nationale et sans se diriger vers la planche à billets comme solution de facilité”, a affirmé le Premier ministre, relevant que le Gouvernement a recouru à “la mobilisation des moyens du pays et à un engineering financier de pointe pour financer l’économie nationale.

Importation d’Automobile : Benabderrahmane promet des solutions radicales” et révèle “des négociations avancées” avec des constructeurs internationaux

“Le Gouvernement est sur le point de finaliser l’élaboration d’une nouvelle stratégie visant à trouver des solutions radicales au dossier de l’automobile en vue de prendre en charge les dysfonctionnements enregistrés dans cette filière importante ayant conduire à la saignée des devises sans véritable impact sur le développement de cette filière”, a fait savoir le Premier ministre.

Il a rappelé, dans ce sens, les chiffres “astronomiques” enregistrés en 2012 et 2013 où la facture d’importation de véhicules avait atteint respectivement 7,6 et 7,3 mds USD, en sus de 5,7 mds USD en 2014.

Le Gouvernement a dû “prendre toutes les précautions pour éviter que ce scénario se répète”, a indiqué  Benabderrahmane.

Cependant, le nouveau cadre, poursuit le Premier ministre, permettra de “traiter une question tout aussi importante, à savoir la protection des droits du consommateur”, a-t-il mis en avant. Ainsi, plusieurs dysfonctionnements enregistrés dans le passé qui ont “privé les consommateurs de leurs droits pour ce qui est des délais de livraison, la garantie et le service après-vente ainsi que la disponibilité des pièces de rechange de véhicules d’origine ou celles conformes aux normes internationales en vigueur”.

Le Premier ministre a affirmé que l’orientation vers la construction automobile “s’appuie essentiellement sur l’encouragement des constructeurs automobiles mondiaux à investir dans le pays à la faveur des nouveaux avantages et des incitations contenus dans la nouvelle loi sur l’investissement” à même de “drainer des marques mondiales de renom dans ce domaine.

Corruption : une plateforme numérique permettant aux citoyens de suivre le traitement de leurs doléances

Dans sa réponse aux interrogations des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) concernant la Déclaration de politique générale du gouvernement, le Premier ministre a souligné la détermination du Gouvernement à lutter contre la bureaucratie et la corruption, précisant que, “conformément aux orientations du président de la République, le Gouvernement est en passe d’achever la mise en place d’une plateforme numérique des doléances des citoyens, reliée à tous les systèmes informatisés des différentes institutions étatiques, permettent aux citoyens de suivre le traitement de leurs doléances”.

Incendies, accidents routiers… Benabderrahmane évoque une stratégie nationale face aux risques majeurs

Le Premier ministre a affirmé que “le gouvernement s’attèle, par le biais de la Délégation nationale aux risques majeurs, à l’élaboration d’une stratégie nationale étudiée reposant sur la prévention à travers une série de mesures à prendre avant que le l’incident ne se produise, outre l’étape d’intervention et de gestion via des plans de secours”.

Et d’ajouter que “le gouvernement a pris des mesures anticipatives contre les feux de forêts tout en soulignant l’impérative élaboration de plans spéciaux de prévention en plus de la mise en place de commissions nationales et locales et du renforcement de l’utilisation des drones en matière de lutte contre les feux de forêts”.

“Le gouvernement a également ordonné le recours aux points d’eau, l’ouverture de chemins forestiers au niveau de plusieurs wilayas pour faciliter les opérations d’intervention, la mobilisation des moyens humains et matériels afin de faire face aux feux de forêts, le renforcement de la vigilance et l’organisation de campagnes de sensibilisation en associant les acteurs de la société civile”, enchaine  Benabderrahmane.

Acquisition d’avions bombardiers d’eau? Benabderrahmane se prononce

S’agissant de l’opération d’acquisition d’avions bombardiers d’eau, le Premier ministre a fait état de la finalisation des “procédures d’achat de 4 avions bombardiers d’eau d’une capacité de 12.000 litres dont le premier sera reçu en décembre”.

Par ailleurs, le Premier ministre a répondu aux interrogations de certains intervenants sur le sujets de l’hécatombe routière au quotidien, soulignant que “le Gouvernement n’est pas resté de marbre et n’hésitera pas à prendre toutes les mesures qu’il juge nécessaires, en vue de limiter ce phénomène”.

L’Etat résolu à opérer “une réforme globale” du système sanitaire et améliorer la qualité de l’enseignement

Benabderrahmane a affirmé que l’amélioration des services sanitaires était “une préoccupation majeure du Gouvernement qui a entamé une révision totale du système de santé à travers l’introduction d’une réforme profonde et globale basée essentiellement sur la révision de la cartographie sanitaire conformément à de nouvelles normes permettant de s’assurer de la qualité des prestations, de la dignité des patients et du bon accueil au niveau services de santé”.

43 structures de santé publique seront réceptionnés en novembre

Pour ce faire, rappelle le Premier ministre, le secteur de la Santé a bénéficié d’une levée de gel sur la totalité des projets. Il a, notamment, annoncé la réception, en novembre, de 43 structures de santé publique dans les différentes wilayas du pays. Des affectations dépassant les 4,5 mds DA ont été débloquées pour l’équipement des établissements hospitaliers, a-t-il relevé.

Ennaharonline / Par Y. M

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here