L’UNESCO témoigne de l’appartenance à l’Algérie de Khit Errouh au détriment du Maroc

0
587

Algérie – Sujet de discorde entre l’Algérie et le Maroc, l’institution spécialisée UNESCO a tranché sur la question de la paternité de Khit Errouh. Dzair Daily relate pour vous les détails dans la suite de ce nouveau passage.

Entre le conflit diplomatique et le conflit culturel, il n’y a parfois qu’un pas… Sur la Toile, les internautes Dz et ceux du Royaume chérifien s’affrontent souvent au sujet de l’origine de certains éléments du patrimoine. Le dernier en date, c’est Khit Errouh qui a fait l’objet d’une guéguerre entre l’Algérie et le Maroc, mais l’UNESCO a statué sur cette affaire. 

Si vous souhaitez en savoir plus, Dzair Daily vous invite à lire l’intégralité de cette édition du mercredi 28 décembre 2022. En effet, il n’est pas rare de voir les deux peuples nord-africains se disputer la propriété d’un patrimoine, plat, musique ou même une personnalité historique. Récemment, c’est le dernier vidéoclip de Assala Nasri et Asma Mnaouar, « Lghram » qui a déclenché une véritable polémique sur le Web.

Et ce, suite à l’appropriation indue du bijou de tête tlemcénien à l’Empire chérifien par l’artiste syrienne. Cependant, si certains prétendent faussement la marocanité du joyau, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a déjà décidé du sort de l’appartenance de l’élément identitaire.

L’UNESCO a reconnu l’algérianité de Khit Errouh
Rendre à César ce qui est à César ! En effet, l’instance mondiale a reconnu l’algérianité du fameux bijou porté au travers du front. Mettant, ainsi, fin au pugilat entre les Algériens et les Marocains. Effectivement, l’UNESCO a approprié le bijou à l’Algérie. De quoi faire taire les mauvaises langues. Et clore définitivement la controverse avec le voisin marocain qui revendique la paternité. La séance est donc levée !

C’est la chaîne d’information qatarie, Al Jazeera, qui a rapporté l’information. Défendant, de la sorte, la paternité de l’Algérie de Khit Errouh, au détriment du Maroc. Dzair Daily expose pour vous le passage en question, juste en bas.

Dzairdaily / PAR ZINEB B

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here