Lutte contre les feux de forêt : Tebboune veut acheter en urgence des bombardiers d’eau américains

0
278

En quête d’avions bombardiers d’eau depuis la catastrophe causée par les feux de forêt durant l’été 2021, l’Algérie sollicite officiellement un fabricant américain. Une commande «urgente» a été, en effet, passée par le chef de l’Etat lui-même.

Ayant inauguré, lundi dernier, la Foire internationale d’Alger (FIA), Abdelmadjid Tebboune a fait une halte au stand du constructeur américain Lockheed Martin, qui fabrique les C-130 Hercule, pour faire sa commande. «C’est urgent ! Si vous avez des avions bombardiers d’eau, nous sommes prêts à les acheter, ou, du moins, à les louer», déclare-t-il au représentant de l’entreprise américaine. Il insiste : «Faites-nous une proposition.»

En exprimant la volonté d’acquérir ce type d’appareil, le président Tebboune définit également les caractéristiques des avions visés. «Nous voulons des avions qui utilisent l’eau de mer et non pas l’eau ordinaire», souligne-t-il, en renouvelant la disposition de l’Algérie «à conclure ce marché sur-le-champ».

Pour rappel, le besoin d’acquérir ce type d’avion s’est posé fortement suite aux incendies ravageurs qui ont causé de nombreuses victimes et d’énormes dégâts matériels en Kabylie et à Khenchela durant l’été 2021.

L’extinction des feux de forêt, notamment à Béjaïa, rappelons-le, n’a eu lieu qu’après l’intervention des Canadair français et espagnols. Depuis cette date, les autorités ont annoncé leur engagement à acheter six Canadair. Quelques semaines après, le président Abdelmadjid Tebboune avait chargé le ministère de la Défense nationale (MDN) d’acquérir des bombardiers.

En août 2021, le MDN a annoncé des négociations avec la Russie pour l’acquisition de 4 avions de type Beriev-200 d’une capacité de 13 000 litres. Mais la conclusion de ce marché traîne en longueur.

Aucune information sur le processus engagé avec les Russes n’a été donnée depuis cette annonce, soit près d’une année après. La demande exprimée lundi par Abdelmadjid Tebboune laisse penser que l’achat des Beriev-200 russes n’a pas avancé, alors que l’été est déjà là et les risques de feux de forêt toujours présents, notamment en raison des fortes chaleurs attendues.

Elwatan-dz/Madjid Makedhi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here