Micho : «L’Algérie, une équipe en quête de rachat»

0
228

Parmi les redoutables entraîneurs que les Verts vont devoir affronter lors des éliminatoires de la CAN 2023, il y aura le Serbe Milutin Sredojevic, qui connaît très bien l’EN pour l’avoir déjà affrontée récemment avec la Zambie, réussissant à accrocher Belmadi et ses joueurs (3-3).

Micho a réagi au tirage au sort effectué mardi soir à Johannesburg, le coach des Cranes pense que son équipe a été versée dans l’un des groupes les plus difficiles de la phase des qualifications : «La longue attente est enfin terminée. Je crois personnellement que nous sommes dans un groupe compétitif et l’un des groupes les plus forts. Le Niger et la Tanzanie ont tous les deux eu des représentants dans les phases de groupes des compétitions des clubs de la CAF cette saison, tandis que l’Algérie a été vainqueur de la coupe d’Afrique des nations en 2019 et récemment vainqueur de la coupe arabe de la FIFA», a-t-il déclaré.

«Il n’y a plus de favoris dans le foot moderne»

Micho ne veut pas mettre l’Algérie au rang de favoris, il explique : «Quelqu’un considérerait l’Algérie comme le favori du groupe, mais dans le football moderne, il n’y a pas de petites équipes car les écarts dans le football africain ont été réduits», a-t-il ajouté.

Micho a déjà fait son analyse, il constate déjà que son team va affronter des équipes avec une opposition de styles : «On affrontera des équipes aux approches différentes, dont deux pays francophones l’Algérie et le Niger, puis un adversaire du CECAFA en Tanzanie» avant de commenter le cas des Verts, terrassés récemment par la plus grosse déception qui pouvait leur arriver ces dernières années : «L’Algérie a eu des déceptions récemment en ne se qualifiant pas pour la

phase de groupes de la dernière coupe d’Afrique des nations et en concédant

un but tardif pour rater la qualification pour la Coupe du monde. Donc, ces

qualifications seront une chance de se racheter», a déclaré Micho et de commenter la présence du Niger sur qui il semble se focaliser étant donné que 2 équipes iront à la phase finale : «Le Niger est une équipe avec tellement des joueurs à l’étranger et très compétitive Ils ont participé à trois des cinq dernières éditions de la coupe d’Afrique des nations.»

«Nous devons respecter la Tanzanie»

le coach serbe n’oublie pas la Tanzanie, pour lui la présence de leurs équipes en coupes africaines des clubs est un sérieux indicateur de bonne santé : «Les Ougandais accueilleraient favorablement la chance de jouer contre la Tanzanie, mais c’est un adversaire délicat. Ils auront deux équipes en Ligue des champions de la CAF la saison prochaine. Le Simba FC se porte toujours bien en coupe de la CAF et ils ont de bons joueurs à l’étranger. Lors des éliminatoires 2019, nous n’avons obtenu qu’un seul point de la Tanzanie et nous devons donc les respecter», a-t-il expliqué.

Après 2017, Micho se lance de nouveau dans ce nouveau challenge, celui de retrouver la CAN avec l’Ouganda, il a appelé toutes les parties prenantes à jouer leur rôle pour aider les Cranes à retrouver la scène africaine.

S.M.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here