Moudjahid, héros de la Wilaya III Arezki Meghar n’est plus

0
265

Pendant la Guerre de Libération nationale, le regretté était membre de la glorieuse compagnie 324 de la Wilaya-III historique.

Le grand maquisard Arezki Meghar dit Arezki n Slim est décédé, cette semaine, à l’âge de 81 ans dans la ville de Ain Benain où il résidait. Pendant la Guerre de Libération nationale, le regretté était membre de la glorieuse compagnie 324 de la Wilaya-III historique. Le maquisard de l’Armée de Libération nationale a vu le jour le 5 février 1941 à Slim, village situé dans la commune d’El Kseur, dans la wilaya de Béjaïa. A peine âgé de 16 ans, il a pris conscience de la nécessité de s’impliquer activement dans la lutte armée pour l’indépendance, vu les injustices barbares et inhumaines qu’infligeait le colonialisme français au peuple algérien.

La révolution algérienne avait commencé depuis trois ans. En dépit de son très jeune âge, il avait rejoint les rangs de l’ALN avec un courage et une détermination exceptionnels. Il adhéra au FLN puis «monta» au maquis en 1957. Il était également recherché par l’armée coloniale qui a découvert ses activités nationalistes. Il intègre alors, rapidement, un groupe de choc dont les missions étaient des plus périlleuses et qu’il accomplissait avec bravoure, avant d’intégrer la Compagnie de région «324», dans la Wilaya III historique. Le défunt a pris part à une infinité d’accrochages et d’embuscades héroïques face à l’armée coloniale.

L’auteur Aïssa Kasmi témoigne que le défunt avait été grièvement blessé à plusieurs reprises, notamment par un éclat d’obus lancé par un avion et qui l’a complètement défiguré. «Si Rezki N’Slim, le vaillant héros de l’ALN, le téméraire moudjahid de notre glorieuse Guerre de Libération nationale, s’est éteint aujourd’hui après avoir également lutté avec la même foi, la même conviction et la même détermination contre la maladie qui l’a terrassé ces dernières années», ajoute Aïssa Kasmi. Ce dernier rappelle qu’Arezki Meghar était l’un des derniers membres de la glorieuse Compagnie 324 de la Wilaya III historique, qui a donné des leçons de bravoure et de témérité aux meilleurs officiers de l’armée coloniale.

lexpressiondz / Aomar MOHELLEBI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here