« ON EST TOUS À BOUT »: À MARSEILLE, LES CLIENTS D’ALGÉRIE FERRIES EXASPÉRÉS PAR L’ATTENTE POUR RÉSERVER UN BILLET

0
293

Face à l’impossibilité de réserver en ligne en raison de problèmes informatiques, les files s’allongent devant la boutique. Mercredi soir, certaines personnes ont tenté de forcer les grilles de l’agence.
La file ne désemplit pas devant la boutique d’Algérie Ferries à Marseille. Depuis plusieurs semaines, ce sont des dizaines de personnes qui affluent devant l’agence dans l’espoir d’obtenir un billet pour traverser la Méditerranée et rejoindre l’Algérie.

En raison de bugs informatiques, des clients se sont retrouvés dans l’incapacité d’acheter leurs billets en ligne. Ils sont nombreux à s’être rabattus vers la seule boutique centrale de la région, située au 58 boulevard des Dames. Ici, très souvent l’attente est longue voire, très longue. Certains clients attendent même jour et nuit devant la boutique, dormant dans leur voiture, afin d’obtenir le précieux sésame.

« Passer la nuit devant une boutique pour prendre un billet, ça devient du grand n’importe quoi. On en a marre, on ne comprend pas, on ne nous donne aucune explication. Ils ouvrent et ferment quand ils veulent, plus personne ne les croit », s’exaspère une femme d’une quarantaine d’années au micro de BFM Marseille Provence.
Des clients contraints à dormir dans leur voiture
Cette situation crée de l’exaspération chez de nombreux clients, qui dénoncent une mauvaise prise en charge. Ce mercredi soir, la tension est encore montée d’un cran. Certains ont tenté de forcer les grilles de l’agence, ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre et la fermeture de la boutique. Depuis cet événement, l’attente perdure pour les clients.

« Cette histoire, ça rend fou les gens, c’est terrible. Les gens deviennent agressifs entre eux, on dirait des animaux. Mais en même temps, c’est normal. On est tous à bout », souffle une retraitée marseillaise.
« On voit bien de temps en temps l’agressivité entre les gens, les hurlements, les gens viennent de très, très loin », appuie devant la boutique Algérie Ferries une autre habitante auprès de BFM Marseille.

Des personnes présentes à Marseille pour tenter d’obtenir un billet confient en effet avoir parcouru des centaines de kilomètres depuis Nice, Fréjus ou encore Metz pour se rendre à l’agence phocéenne.

Les traversées stoppées depuis le début de la pandémie
De son côté, face à ces débordements, la compagnie a lancé un appel à l’apaisement devant les agences.

« Nous appelons notre communauté à plus de calme et de sérénité devant nos agences en Algérie et en France. Les voyages supplémentaires autorisés offrent trois fois plus de capacités. L’ENTMV (Entreprise Nationale de Transport Maritime de Voyageurs, ndlr) a mis en place des moyens humains et matériels suffisants pour servir et satisfaire sa clientèle », affirme Algérie Ferries sur son site Internet.
La plupart des personnes en quête de billets pour traverser la Méditerranée ne sont pas revenues en Algérie depuis plus de deux ans. En raison de la pandémie de Covid-19, les traversées d’Algérie Ferries avaient été arrêtées en mars 2020 avant de reprendre du service au mois de novembre dernier après plus d’un an et demi d’interruption.

Lundi, la compagnie avait ouvert la vente des billets pour la saison estivale après deux étés d’annulation.

Sur son site Internet, Algérie Ferries invite aujourd’hui les clients à privilégier les réservations en ligne « afin d’éviter les débordements de foule », assurant que les problèmes informatiques rencontrés par les utilisateurs ces derniers jours ont été causés par « l’énorme affluence », avec près de 200.000 connexions par seconde.

Selon la compagnie, le site fonctionne désormais normalement et les visiteurs peuvent s’y rendre « en toute sécurité ».

Justine Cazaux et Gauthier Hartmann / Bfmtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here