ORAN L’agrumiculture enregistre une nouvelle dynamique

0
322

L’agrumiculture, dont la superficie réservée dans la wilaya d’Oran a été élargie dans le cadre de l’actuelle saison agricole, connaît aujourd’hui une nouvelle dynamique grâce aux efforts des agriculteurs et au soutien de l’État, notamment en matière d’irrigation, a-t-on appris auprès de la direction locale des services agricoles. La superficie consacrée aux agrumes est passée de 369 ha au cours de la saison écoulée à 394 ha cette année, a souligné le chef du service de la production et de l’appui technique auprès de la DSA, Mohamed Amine Messabih.

La DSA prévoit une production de 42 588 q d’agrumes au cours de la saison de récolte en cours, contre 35 446 l’année dernière, a ajouté M. Messabih. Afin de redynamiser la filière agrumicole au niveau de la wilaya, la DSA a récemment déposé une demande auprès de la tutelle pour lui fournir 10 000 plants, a-t-il indiqué. La wilaya d’Oran produit huit variétés d’agrumes, dont la plus célèbre est l’orange “Clémentine Misserghine”, connue pour sa qualité et son goût particuliers qui lui ont valu une renommée locale et internationale. Cette variété est plus répandue dans les vergers des régions de Misserghine et de Boutlélis.

La superficie destinée à la culture de la “Clémentine Messerghine” est actuellement de 175 ha, alors qu’elle était de 159 ha lors de la saison écoulée. Sa production devrait atteindre 18 190 q cette saison, contre 32 615 q l’année dernière, selon M. Messabih. L’extension de la superficie cultivée en général est le résultat du soutien de l’État accordé aux producteurs d’agrumes pour acquérir du matériel d’irrigation avec l’adoption de la technique des goutte-à-goutte, ainsi qu’aux efforts des agriculteurs, notamment ceux spécialisés dans la production de la “Clémentine” pour assurer la pérennité de cette variété, symbole de la ville de Misserghine, considérée comme le berceau de cette variété d’agrumes. Le regroupement des producteurs de la “Clémentine Messerghine” en association a donné un nouveau souffle à ce type de culture, ce qui a permis de résoudre le problème de pénurie d’eau.

La Société des eaux et de l’assainissement de la wilaya (Seor) et la direction des ressources en eau ont renforcé les vergers d’agrumes par trois puits d’irrigation. En effet, trois fermes, celles “Colonel-Lotfi” (70 ha), “Kheireddine” (50 ha) et “Gouaïdiya Boudia” (12 ha), ont bénéficié de ces puits. Ces fermes produisent les meilleures oranges de la région, dont la “Clémentine” et la “Thomson”, a signalé le président du Conseil interprofessionnel des agrumes, Mohamed Derbal.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here