Oran Le dernier séisme a fait 300 sinistrés

0
400

lexpressiondz / Wahib AÏT OUAKLI

Le dernier tremblement de terre, de magnitude 5,1 degrés sur l’échelle de Richter, n’a, heureusement, pas causé de grosses pertes ni d’importants dégâts ou d’effondrement.

La commune de Hassi Mefsoukh fait état de la liste finalisée des familles sinistrées lors du derniers séisme survenu dans la partie est de la wilaya.


Le P/APC de la même municipalité a ajouté que cette liste, remise aux autorités hiérarchiques, comprend 300 habitations endommagées, en vue d’indemniser les sinistrés. Le tremblement de terre dernier, de magnitude 5,1 degrés sur l’échelle de Richter, n’a, heureusement, pas causé de grosses pertes ni d’importants dégâts ou d’effondrement.


Les constatations ont été supervisées par un comité technique composé d’experts en protection de la ville et de représentants de la commune précitée.


Etant donné que le séisme a frappé plusieurs localités de la partie est d’Oran, une commission a été mise en place et poursuit ses enquêtes, recensant les habitations endommagées. «Le tremblement de terre a été enregistré au début de la soirée du 25 juin à Gdyel», a annoncé le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag), expliquant que «l’épicentre de la secousse a été localisé à 12 km au nord de Gdyel et de 3,2 degrés à 20 km au nord de la même ville. «Un autre séisme d’une magnitude de 3,2 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistré, dans la même soirée, au large de la commune de Gdyel, dans la wilaya d’Oran», a indiqué le Craag.


Le tremblement de terre a été enregistré, précise la même source, à 20 km au nord de Gdyel, en mer. «Le séisme a causé des fissures à des maisons, dans la commune d’Arzew (40 km à l’est du chef-lieu de la wilaya), sans enregistrer de pertes humaines», a souligné la direction locale de la Protection civile.


Immédiatement après le séisme, les services de la Protection civile, sous la supervision du directeur de wilaya, le colonel Mahfouz Souiki, ont effectué des sorties à travers l’ensemble de la région afin de s’enquérir de la situation, tout en mobilisant tous les moyens matériels et humains, a précisé le responsable de communication, le capitaine Abdelkader Bellala. L’activité sismique est permanente.
La wilaya de Béjaïa a enregistré, au mois de mars. dernier, un séisme de magnitude 3.1degrés.


Son épicentre a été localisé à 29 km au nord- est de Cap Carbon. Le 18 mars écoulé, un autre séisme de 4,3 degrés a été enregistré à été enregistré à 6 km ay nord est de El Omaria, dans la wilaya
de Médéa.


Un mois auparavant, une autre secousse tellurique de 3.9 degrés a été enregistrée à 5 km au nord-ouest de Zbarbar dans la wilaya de Bouira. Un autre,de 3,9 degrés, a été enregistré
au mois de février à 5km au sud-est de la wilaya de Jijel.


Plusieurs autres secousses sismiques ont été enregistrés dans plusieurs autres localités, comme Guelma, Médéa, etc.

lexpressiondz / Wahib AÏT OUAKLI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here