Partenariat algéro-britannique : Londres courtise Alger 

0
5834

Pour les experts et les économistes, l’Algérie a toujours été un grand marché de consommation. Le pays, qui possède un potentiel énorme de croissance et de développement, suscite naturellement l’intérêt des grands et petits investisseurs étrangers. Depuis le Brexit, Londres affiche une volonté d’élargir sa coopération avec Alger. Libérée de ses liens et obligations avec l’Union européenne, la Grande-Bretagne s’est appuyée sur la stratégie de diversification avec des partenaires africains, notamment avec l’Algérie.

Selon l’économiste Smail Lalmas, le discours des ambassadeurs européens a toujours contenu l’élargissement du partenariat avec l’Algérie hors hydrocarbures. Sauf que les contrats se sont limités à des échanges énergétiques. L’Algérie est encore perçue comme une source d’approvisionnement en gaz et en pétrole des marchés occidentaux. 

Revenant sur la volonté du Royaume-Uni d’élargir le partenariat avec l’Algérie dans le domaine du commerce, de l’éducation, et du tourisme comme priorité, M. Lalmas a expliqué au Jeune Indépendant que cette volonté existe depuis des années chez les étrangers, surtout les Européens, mais n’a jamais été appliquée sur le terrain. 

Il explique qu’« avec l’absence d’une stratégie d’économie claire et nette, il est difficile de se faire accompagner dans une collaboration intersectorielle »,  ajoutant que l’Etat s’est contenté de vendre aux Européens de l’énergie. 

Il appelle donc à « élaborer, à l’avenir, une feuille de route et définir les secteurs sur lesquels on compte s’appuyer pour développer notre économie ». 

Smail Lalmas a fait savoir qu’une partie de la responsabilité revient au côté européen car, selon lui, « ils n’ont jamais eu une volonté réelle de s’intégrer ou de nous accompagner dans le développement des différents secteurs ». 

Commentant le taux des échanges commerciaux entre les deux pays, M. Lalmas a indiqué que celui-ci a augmenté avec tous les pays cette année, à cause de l’augmentation des prix des matières premières, ce qui a induit logiquement une hausse du chiffre d’affaires des activités économiques et commerciales.

En outre, des représentants du gouvernement britannique ont réaffirmé, ce samedi, lors d’une réception organisée à l’ambassade d’Algérie à Londres, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance, la volonté du Royaume-Uni de porter la coopération avec l’Algérie « au plus haut niveau ». 

A ce propos, le représentant du Premier ministre pour le partenariat économique avec l’Algérie, Lord Richard Risby, s’est dit satisfait de l’évolution constante des relations avec l’Algérie, affirmant que « d’un point de vue commercial, il est très réjouissant de constater une poussée remarquable dans les échanges, qui ont enregistré une hausse de 84,5% par rapport à l’année précédente » et de voir « la bonne tenue des compagnies britanniques engagées en Algérie, comme le Groupe AstraZeneca, en termes de création d’emploi et d’investissement ».

Pour le représentant du Premier ministre, il est important, « dans ces temps incertains, de compter sur des pays comme l’Algérie, qui a fourni, sans aucun problème et pendant 50 ans, du GNL au Royaume-Uni », soulignant que le gouvernement britannique « applaudissait les efforts de l’Algérie pour alléger la crise énergétique mondiale » et « les réformes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour promouvoir l’attractivité de l’Algérie ». 

Lord Risby a affirmé que « le Royaume-Uni est prêt à devenir un enthousiaste partenaire économique de l’Algérie », rappelant la signature récente d’un partenariat dans le domaine des technologies de l’éducation et se réjouissant de « l’engouement des Algériens pour la langue anglaise ».

De son côté, le ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Lord Ahmad Tariq of Wimbledon, a plaidé en faveur d’un élargissement des domaines de coopération, citant le commerce, l’éducation, le changement climatique et le tourisme parmi les priorités. 

Par Sarah Oubraham / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here