Partenariat entre le Centre national de recherche en archéologie et une université française

0
140

Amel Soltani, directrice du CNRA et l’ambassadeur de France en Algérie François Gouyette lors de la signature de la convention de partenariat CNRA- Université Aix-Marseille en présence de la ministre de la Culture.

Une convention de partenariat dans le domaine de la géologie appliquée et l’archéologie a été signée, lundi a Alger, entre le Centre national de recherche en archéologie (CNRA), organisme sous tutelle du ministère de la Culture et des Arts, et l’Université française d’Aix-Marseille.d

Cette convention qui s’inscrit dans le cadre du «Fonds de solidarité pour Projets innovant (FSPI)», a été signée par la directrice du CNRA, Mme Amel Soltani et l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji.

S’exprimant a l’occasion, la ministre de la Culture a expliqué que le document signé entrait «dans le cadre du programme de coopération et de partenariat scientifique subventionné par le FSPI», ajoutant qu’il permettra au centre de bénéficier d’un ensemble de matériels, d’équipements  de recherche et de services.

Les experts algériens pourront a la faveur de ce partenariat bénéficier de formations dans le domaine du patrimoine, précisément en géologie appliquée et en archéologie, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur de France a affirmé que cette convention était «un outil important dans la relance de la coopération scientifique entre la France et l’Algérie y compris dans le domaine de l’archéologie».

«C’est un accord de coopération doté d’un budget destiné a la réalisation d’activités de coopération et de formation dans le domaine de l’archéologie. Il exprime également la volonté de la France d’aller de l’avant dans le renforcement de la coopération culturelle avec l’Algérie», a affirmé le diplomate français.

Le CNRA et l’Université d’Aix-Marseille avaient signé en 2018 une convention-cadre de partenariat scientifique dans le domaine de la poterie et des ruines enfouies. En 2020, les deux parties ont signé un avenant incluant notamment les domaines de l’archéologie et de l’histoire.

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here