Pr Hammoudi: «L’Algérie en pôle-position en matière d’exploitation et d’exportation de l’hydrogène vert»

0
1457

“L’Algérie a la pôle-position en matière d’exploitation et d’exportation de l’hydrogène vert”, c’est la confirmation du chef de cabinet au ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

« Compte tenu de la demande mondiale, l’Algérie a la pôle-position en matière d’exploitation et d’exportation de l’hydrogène vert », affirme, ce mercredi matin, le Pr M’hamed Hammoudi, Chef de cabinet au ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

Lors de son passage a l’émission l’Invité de la Rédaction de la Chaîne III de la Radio Algérienne, le Pr M’hamed Hammoudi confirme que « même si le coût d’investissement dans l’hydrogène vert est énorme, la demande mondiale demeure très présente. Ce qui accorde a l’Algérie une place importante en la matière. »

Ce grand potentiel de l’Algérie pousse beaucoup d’entreprises étrangères (italiennes, turques, chinoises et allemandes), ayant d’importants moyens technologiques dans le domaine des énergies renouvelables a afficher leur volonté d’investir en Algérie. «La concurrence est tellement présente entre ces entreprises que chacune d’elles veut présenter le meilleur dossier», précise le responsable qui annonce que «l’ouverture des plis de l’appel d’offre est pour bientôt.»

Pour conclure ces partenariats, explique-t-il, «il a fallu accélérer la cadence de l’ajustement de la réglementation sur l’ensemble des projets, au niveau de tous les secteurs concernés.» L’interlocuteur précise qu’«un travail supplémentaire est en train de se faire dans ce sens, pour mettre a niveau ces lois, suivant les changements qui interviennent a l’échelle internationale.»

Nécessité d’une exploitation optimale de l’hydrogène vert

Revenant sur l’apport économique de l’hydrogène vert, Hammoudi rappelle que «ce produit est a la base d’autres sous-produits, a savoir le kérosène vert, le diesel vert le méthanol vert, et l’ammoniaque vert. Ce qui permet de réaliser de nouveaux bénéfices.»

Selon le même responsable, «l’hydrogène vert peut également permettre a l’Algérie d’économiser la taxe carbone.»

Echoroukonline

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here