Protection des personnes handicapées : La révision de la loi bientôt devant le parlement

0
78
La ministre de la Solidarité nationale, de la  Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou a affirmé, ce jeudi à Alger, que le projet de révision de la loi relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées, en cours d’élaboration, serait  présenté prochainement au Parlement.
Lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, Mme Krikou a indiqué que le projet de révision de la loi 02/09 du 8 mai 2002, relative à la protection et à la promotion des  personnes handicapées, en cours d’élaboration au niveau du ministère, serait présenté « prochainement » au Parlement.
Le projet en question est élaboré, a-t-elle précisé, en coordination avec les différentes parties prenantes parmi les instances, les secteurs et les associations du domaine, avec l’implication des comités consultatifs sous  tutelle, le but étant de promulguer une loi « homogène ». Elle a passé en revue, par la même occasion, les programmes initiés et  les mesures prises par le secteur pour répondre aux besoins de cette catégorie sociale, tout en respectant la nature et le taux de handicap,  citant, à titre d’exemple, les mesures de prise en charge pédagogique et les procédures d’insertion sociale. Mme Krikou a expliqué que la politique du secteur était axée sur l’aspect  psychopédagogique, suivant la nature du handicap (moteur, physique et/ou mental) au niveau des 238 établissements spécialisés, en prévoyant des programmes d’aide à l’insertion professionnelle avec l’implication de nombre de secteurs.
A ce propos, la ministre a rappelé les efforts de l’Etat en matière de prise en charge des personnes en situation de handicap, notamment dans les secteurs de l’Education et de la Santé, outre les procédures liées à  l’allocation aux personnes aux besoins spécifiques, l’Allocation forfaitaire de solidarité (AFS) et la couverture sociale.
Aussi, a-t-elle évoqué la stratégie adoptée par le secteur de la Solidarité nationale visant l’insertion des personnes handicapées dans la vie socioéconomique en fonction de leurs aptitudes physiques, moteurs et leurs  capacités, ainsi que la politique d’aide et d’accompagnement destinée aux catégories vulnérables, dont les personnes handicapées.
A ce propos, Mme Krikou a souligné que cette stratégie appuyait les initiatives créatrices d’activités à même d’encourager les personnes handicapées à aller vers des emplois indépendants, à travers la création de  micro-activités, précisant que 1.500 microprojets avaient été consacrés en 2020 à des métiers compatibles avec leurs aptitudes.
Le secteur, selon Mme Krikou, prend en charge également les enfants autistes notamment au niveau des centres psychopédagogiques, avec des programmes d’accompagnement en vue d’assurer et faciliter leur intégration en société.
Par ailleurs, la ministre a mis en exergue les mesures, les procédures et les programmes nationaux mis en place en matière de protection des personnes âgées pour assurer leur confort social, sanitaire et psychologique, rappelant la loi 10-12 du 29 décembre 2010 relative à la protection de cette catégorie, laquelle a donné lieu à des textes  règlementaires ayant renforcé les dispositions et les services sociaux. Elle a affirmé que le secteur de la solidarité nationale a enregistré un recul du nombre de pensionnaires des centres d’accueil pour personnes âgées  dans l’ensemble du territoire, grâce au travail des services de médiation familiale et sociale au niveau des directions de l’action sociale et de la solidarité (DASS).

horizons

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here