Quelles formules pour les estivants ?

0
237

lechiffredaffaires / Par Zahir Radji

A l’approche de la saison estivale, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat s’attèle à réussir l’édition de cette année. Après près de trois années d’arrêt de toute les structures touristiques, en raison de la pandémie du Covid 19, le département de Yacine Hammadi compte mettre les bouchées double.

D’ailleurs, le premier responsable du secteur a réaffirmé mardi dernier la détermination de l’Etat à garantir le succès de la saison estivale 2022 à travers la prise des mesures nécessaires permettant de l’ériger en « saison touristique et économique par excellence ».

Profitant d’une rencontre avec les opérateurs économiques dans le cadre des préparatifs de la saison estivale 2022, M. Hammadi a fait savoir que la relance du secteur touristique est « un impératif qui s’est imposé », notamment à la lumière de « la forte volonté » affichée par les autorités supérieures de l’Etat.

Le ministre a également déclaré que la saison estivale de cette année, qui intervient après la crise sanitaire imposée par la pandémie du covid-19, constituait « une opportunité pour relancer toutes les activités économiques, y compris le tourisme ».

A cet égard, M. Hammadi a rappelé les décisions relatives à la régulation de l’activité de franchise relatif aux plages, et ce, afin de garantir « une gestion optimale » de ces espaces conformément à un cahier des charges garantissant la fourniture d’un service de qualité au profit des estivants.

A cette occasion, le ministre a appelé tous les opérateurs et professionnels du secteur du tourisme à « intensifier la coopération et ouvrir des cadres de discussion afin de renforcer les voies de dialogue et remédier aux lacunes en vue de la relance de ce secteur vital, qui est l’un des leviers de l’économie nationale ».

Il a également écouté les différentes préoccupations des acteurs du secteur, notamment des responsables des agences touristiques qui ont salué l’organisation de cette rencontre qui leur a permis de faire part de leurs préoccupations et d’œuvrer à la recherche de solutions efficaces.

En marge de cette rencontre, le ministre a fait état de l’organisation d’une conférence nationale, en fin de ce mois, visant la relance du secteur touristique avec la participation de tous ses acteurs, annonçant, par la même, la relance du Conseil national du Tourisme (CNT).

Cependant, au-delà des conférences et des commissions destinées à la promotion du secteur touristique en Algérie, quelle sera la part du citoyen lambda qui aspire à passer des séjours à des prix abordables au niveau des complexes et sites touristiques à travers le pays ? Cette saison estivale constituerait-elle une opportunité aux opérateurs du secteur pour rattraper le temps, voire même les sous perdus, lors de la dernière crise sanitaire.

lechiffredaffaires / Par Zahir Radji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here